Ultimate magazine theme for WordPress.

Ça se complique pour Macky…Sonko fonce vers 2024

0

Sonko renforce Pastef…Macky tue Benno avec le troisième mandat

Les prochains mois seront décisifs pour les partis politiques et mouvements de soutien. Ils devront faire preuve de tact pour avoir toutes les chances de leur côté en 2024. A une quinzaine de mois de la présidentielle, le parti des Patriotes Africains du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (PASTEF) a pris les devants. Ousmane Sonko et ses camarades sont en train de gonfler leur rang. Au même moment, la machine politique Benno Bokk Yakaar croule sous le poids de son troisième mandat suicidaire. Si Macky Sall et ses camarades ne mettent pas fin à leur projet, la mouvance présidentielle risque de mal finir.

Ousmane Sonko continue de rêver du fauteuil de Macky Sall. Après le rendez-vous manqué en 2019, l’actuel maire de Ziguinchor se prépare pour la présidentielle. Ayant le vent en poupe, le patriote en chef n’enlève pas son pied de l’accélérateur. Il renforce son parti pour espérer donner une belle raclée à la mouvance présidentielle en 2024. Obsédé par le pouvoir, Sonko est devenu un véritable élément du système…

Le leader de Pastef pêche dans les eaux de ses adversaires d’hier. D’anciens membres de Benno Bokk Yakaar ont rejoint Pastef. Lansana Gagny Sakho est sans doute le plus distingué de ses néo-transhumants. Mais il n’est pas le seul. Le tonitruant Toussaint Manga a rejoint le navire des patriotes. Il a annoncé son adhésion au parti de Sonko le week-end dernier. Ce nouveau venu va renforcer Pastef très affaibli avec l’affaire Sweet Beauty et la question des cumuls de mandats.

macky
Toussaint Manga, démissionne du PDS

Élève de Me Abdoulaye Wade, Toussaint Manga va apporter un surplus dans le projet Pastef. L’ancien parlementaire a une bonne maîtrise des rouages de la politique. Son expérience permettra à Sonko de maintenir son assise dans la zone sud. Pour renforcer cet axe dans cette zone, Pastef fait les yeux doux à Aminata Assome Diatta. Son arrivée au sein des patriotes va complètement déstabiliser Benno en Casamance.

L’’ancienne ministre de Macky ne dirait pas non à du sang neuf. Et la position qu’elle a défendu dans l’affaire des agents du renseignement disparus prouve qu’elle est loin d’être en phase avec le gouvernement, surtout dans ce dossier. Si elle ne varie pas sur ses positions, elle ne sera pas de cette race de faucons qui poussent Macky vers son projet suicidaire de troisième mandat.

Pendant que Sonko renforce ses arrières, Macky Sall maintient toujours le flou sur sa candidature à un troisième mandat et n’ose pas encore se prononcer de peur de créer des remous dans son parti et chez ses alliés. Même si tous les signaux démontrent que le chef de l’Etat veut tenter le diable en 2024. Ce projet, qui ne fait pas l’unanimité au sein de Benno, est en train de tuer la mouvance présidentielle. La gestion du président est de plus en plus contestée. Ses hommes quittent le navire avant de se faire emporter par le troisième mandat.

mackyLes rares qui restent, ne sont mus que par leurs intérêts. Leurs turpitudes les poussent vers la destruction. Coalition au pouvoir, Benno Bokk Yakaar est devenu invisible. Ce flou sur le troisième mandat avait poussé les sénégalais à retirer leur majorité mécanique à l’Assemblée nationale. Désormais, ils ont besoin des députés de l’opposition pour faire passer certaines lois au sein de l’hémicycle. Cet entêtement va causer l’humiliation de Macky et des siens en 2024.

Il n’est pas trop tard pour bien faire. Macky Sall peut encore sauver Benno Bokk Yakaar. Pour cela il lui faudrait renoncer clairement à ce projet de troisième mandat. Ce qui pourrait donner à la mouvance présidentielle la latitude de préparer un adversaire capable de faire face aux assauts de Sonko. Mais le leader de Pastef devra, d’abord, s’affranchir du procès pour viol qui menace de l’envoyer en prison pour longtemps.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire