Ultimate magazine theme for WordPress.

Macky vers le 3ème mandat…le potentiel directeur de campagne connu

0

Macky Sall présentera sa candidature en 2024 pour un second mandat de 5 ans. Cela ne fait aucun doute. Juridiquement, il en a le droit. Moralement, c’est un « wax waxeet » ou un « reniement de sa parole donnée ». Et le Chef de l’Etat ne débat plus sur la légalité de sa candidature à la présidentielle. Il est dans l’évaluation de ses forces et ses faiblesses à travers la vente des cartes de l’APR sur tout le territoire et il va plus loin avec le montage de son équipe de campagne. Macky Sall a déjà choisi son équipe de campagne et son potentiel directeur de campagne qui va baliser le terrain vers la victoire…

mackyPassé le doute qu’il va présenter sa candidature en 2024, Macky Sall met en place son dispositif en vue de cette échéance. Il a fini par être mis en confiance par certains de ses proches que s’il présente sa candidature en 2024, il remportera l’élection présidentielle. Macky Sall se trouve ragaillardi. Il est en train d’installer son directoire de campagne, selon des sources très renseignées de Xibaaru…

Il a déjà mijoté et mis en place une équipe de guerre qu’il va installer en 2024. Une équipe composée du déjà très folklorique et impopulaire Mbaye Ndiaye dont lui ainsi que ses rejetons traînent des scandales. Ainsi que Mael Thiam, Marième Badiane, Serigne Mbaye Thiam, Abdou Latif Coulibaly, Farba Ngom, Abdoulaye Daouda Diallo, Malick Sall, Harouna Dia, Abdoulaye Badji, Mame Mbaye Niang, Pape Mademba Bitèye, Moussa Bocar Thiam, Thérèse Faye, Moussa Sow…

Rien qu’en impliquant Mbaye Ndiaye dans son équipe de guerre en vue de sa candidature qui risque d’être très impopulaire en 2024, Macky Sall se met en marge des aspirations du peuple sénégalais.  Un peuple qui a déjà vomi, certains qui se disent responsales ayant une base, mais qui ont fini par se couper de la population. Non seulement la grande majorité du peuple sénégalais va rejeter la candidature de Macky Sall en 2024, du fait que la Constitution le lui interdit, mais dans le directoire de campagne qu’il compte installer, il y en certains qui traînent des boulets.

juges
Macky Sall et le président du Conseil Constitutionnel

Macky Sall n’a pas fini de sortir de l’auberge, puisque dans son camp, il se retrouve les mains liées, à cause de ses valets qui font des pieds et des mains pour qu’il soit candidat en 2024 au point de tordre le cou à la Constitution. Macky Sall n’a plus les mains libres. D’ailleurs, il doit chercher son directeur de campagne en direction de cette échéance de 2024. Un dilemme pour lui ? Qui entre son Premier ministre Amadou Ba et le Président du Conseil économique, social et environnemental (CESE) Idrissa Seck.

Macky Sall a moins de deux ans pour choisir son Directeur de campagne. Ce sera qui entre Amadou Ba et Idrissa Seck. Amadou Ba ne fait pas l’unanimité au sein de l’Alliance pour la République (APR), et Idrissa Seck, patron du parti Rewmi n’inspire guère confiance au sein de la mouvance présidentielle.

Pourtant, Macky Sall doit choisir. Il se retrouve devant un dilemme cornélien qu’il lui faudra lui-même résoudre. Il sait qu’Idrissa Seck, un présidentiable, n’acceptera jamais si facilement de soutenir sa candidature en 2024, tout en jouant les seconds rôles, alors qu’Amadou Ba ne veut pas créer de dualité au sein de l’exécutif en laissant le champ libre à son patron pour dérouler sans semer le doute dans les rangs de l’APR…

Ce qui veut dire que la rivalité pourrait être âpre entre Idrissa Seck et Amadou Ba. Alors que Macky Sall va devoir trancher pour désigner qui entre les deux, va être son prochain directeur de campagne ? Dans sa tête, Macky Sall a certainement déjà tranché.

Papa Ndiaga Dramé pour xibaaru.sn

laissez un commentaire