Ultimate magazine theme for WordPress.

Ces directeurs et conseillers du Palais qui mentent à Macky…

1

Qui veut toujours faire croire au président Macky qu’il est toujours aimé par les populations ? Ou formulé autrement, qui a intérêt à faire croire au président Macky qu’il est toujours le favori de son peuple ? Si vous trouvez la réponse, vous dévoilerez au peuple Sénégalais celui qui est à l’origine de tous les maux que traversent les familles à travers la hausse des prix des denrées, les inondations, les spéculations foncières, le chômage, les inégalités et la pauvreté…

Le Sénégal va mal…Mais au Palais de la république, tout va bien. Du haut de son château blanc, le président de la république voit tout en rose. Il ne voit que ces Sénégalais qui arpentent le boulevard de la République avec leurs belles voitures pour prendre le chocolat chaud au « Café de Rome » et le croissant chez « Eric Kayser ». Sa vision du Sénégal s’arrête au boulevard de la République. Ce qui se passe de Rebeuss à la banlieue et de Rufisque au fin fond du Sénégal, tout lui est rapporté par ses collaborateurs. « Tout va bien, les Sénégalais sont heureux » lui ressasse-t-on tous les jours…Et il est content.

Nos sources au Palais nous renseignent que le président est briefé chaque jour sur sa côte de popularité. « Le président de la république vient de gagner avec 58% la présidentielle de 2019 et rien n’a encore affecté son audience auprès des populations » nous dit une source qui rapporte les propos d’un proche collaborateur du président. Selon notre source, un directeur de cabinet et sa cour composée de conseillers du Palais, lui font ses éloges avec en référence, la victoire à la présidentielle de 2019…

Abdoulaye Wade a gagné la présidentielle de 2007 mais il a perdu les locales à Dakar en 2009 face à Khalifa Sall. Et la première fois que le parti socialiste a perdu une mairie face à l’opposition (PDS) en 1996 (commune de Dagana), cela fut le début de la chute d’Abdou Diouf qui a perdu le pouvoir en 2000. Et pourtant, les deux présidents Diouf et Wade pensaient maitriser l’électorat. Et aujourd’hui, Macky tombe dans les mêmes travers en pensant que le peuple l’aime encore…

Mais sauf que le « Fouta Tampi » est né dans cette zone qu’il considère comme son titre foncier électoral. Les émeutes de mars sont aussi passées par là. Les primo-votants, ceux-là mêmes qui ont manifesté en mars, s’inscrivent massivement sur les listes électorales. Même avec tous ses paramètres, l’on continue de faire croire au président Macky qu’il est « le meilleur », le « bienaimé », le « champion » et « l’espoir » du peuple…

Ce mensonge commence au palais et s’arrête sur le boulevard de la république. Ceux qui mentent au président ne gèrent que leurs comptes bancaires qui se trouvent sur l’avenue Roume ou dans des pays tiers. Le sort des populations, cest le cadet des soucis de ces hommes qui parlent à Macky. Si vous voulez connaître ceux qui mentent à Macky pour préserver leurs intérêts, ne cherchez pas loin. Ils sont dans ce grand bâtiment blanc qui sert de palais, sont invisibles dans les banlieues inondées, roulent dans des 8X8 et chassent tous ceux qui s’approchent de Macky. Au fait, ce sont eux qui ont fait virer la bande à BOUN (Dionne, Mimi, Ngouille, Amadou Ba, Makhtar Cissé et Youm).

Ils s’en sont pris aussi au « petit » Adou Karim Fofana qu’ils sont réussi à mettre au garage dans un bureau exigu du palais. Ils ont réussi à éloigner de Macky, le mathématicien Mary Teuw Niane et l’académicien Papa Abdoulaye Seck. Et selon nos sources, un grand remplacement se prépare encore. Selon nos sources des ministres qui « travaillent » ont été sommés de ralentir leur cadence…et de se taire. Demande à cet actuel ministre du gouvernement qui a eu à occuper le poste de Directeur Général de la société de transport Dakar Dem Dikk.

La Rédaction de xibaaru

Afficher les commentaires (1)