Ultimate magazine theme for WordPress.

Ces « menteurs » de Benno qui vont tuer Macky Sall…Les voici

2

S’il y’a quelqu’un qui a un problème, c’est bien le Président Macky Sall. Le chef de l’Etat risque de rater le tableau d’honneur des hommes qui ont eu à diriger le Sénégal avec brio. Depuis l’avènement de Ousmane Sonko en politique, le patron de Benno Bokk Yakaar a perdu ses objectifs prioritaires. A force de concentrer toute son énergie à réduire l’opposition à sa plus simple expression, il a créé le monstre qui risque de le détruire. Ce monstre n’est pas le patriote en chef. Le mal qui risque de tuer politiquement Macky se trouve au sein de sa coalition.

Les sénégalais ont massivement répondu à l’appel de Yewwi Askan Wi. Mercredi soir, les casseroles et bruits de klaxon ont retenti sur l’étendue du territoire national. Ces personnes sorties en masse ont envoyé un message fort au locataire du palais. Un message différent de la politique politicienne de l’opposition. Ces millions de sénégalais ont tenu à montrer à Macky Sall que tout était loin d’être rose dans sa gouvernance sobre et vertueuse.

macky
Benoît sambou, ancien Président de la CNDT

Mais la réussite du concert de casseroles n’est pas peut-être du goût de la mouvance présidentielle. Le mandataire de Benno Bokk Yakaar, Benoit Sambou, commentant l’événement, a laissé entendre qu’il a reçu des vidéos dans lesquelles, des jeunes chantaient les louanges du président Macky Sall. Selon lui, il a entendu des gens dire que Macky était le bon. C’est à se demander si Benoît vit dans le même Sénégal que toutes ces personnes qui faisait tout ce boucan le mercredi

Le porte-parole du gouvernement est allé même jusqu’à minimiser cette sortie de l’opposition. Pour Oumar Guèye, c’est parce que l’opposition n’a pas réussi le pari de la mobilisation, lors de sa manifestation du 17 juin, qu’il « a inventé ce système pour s’amuser ». Une véritable bêtise de raisonner ainsi. Le ministre a besoin d’un véritable rappel sur les impacts des concerts de casserole dans la lutte des masses. La casserolade a été l’un des moyens de lutte les plus célèbres.

En Afrique du Sud, elle a longtemps été utilisé pour lutter contre l’apartheid. Dans les pays hispaniques c’est la méthode de protestation la plus répandue. Les Gabonais ont même adopté le concert de casserole pour lutter contre les mesures restrictives anti-covid. Et ce mercredi ce sont les sénégalais qui l’ont de nouveau adoptée. Alors dire que c’est un système pour s’amuser c’est de la bêtise pure et dure.

Ce sont ces genres de réflexions qui éloignent Macky Sall des réalités du pays. Il fallait sortir pour voir à quel point les sénégalais n’en pouvaient plus. Les papis, les mamis et les jeunes qui sont sortis sont loin de s’amuser. Au contraire, ils sont très remontés contre une gouvernance où des griots présidentiels gardent des milliards chez eux au moment où le peuple est étranglé par la cherté de la vie. Une gouvernance qui préfère faire la promotion des médiocres et des insulteurs. Un État incapable de satisfaire les problèmes sociaux de sa population.

mackyMais aussi contre un président incapable d’édifier son peuple sur la question de son « dernier » mandat. Tout en sachant que ce peuple a toujours fait face aux dirigeants qui ont tenté de tripatouiller la constitution pour s’éterniser au pouvoir. Alors le chef de l’Etat devrait descendre quelques secondes de son trône doré et éviter d’écouter les conseils de certains de ses ministres, conseillers, DG et partisans qui ne lui diront jamais la vérité. Si Macky se base sur ces beaux mensonges, il ne verra même pas sa chute venir.

Et la vérité n’est autre que ces sénégalais qui ont traîné leurs marmites et casseroles ce mercredi ne l’ont pas fait pour Sonko. Mais uniquement parce qu’ils ne veulent plus de cette gouvernance. L’entourage du président devrait avoir le courage de faire comme Mankeur Ndiaye et Cie en disant la vérité à Macky Sall sur les véritables problèmes des sénégalais. Il n’y a qu’en agissant ainsi que le locataire du Palais pourra sauver le reste des meubles…

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

Afficher les commentaires (2)