Cette opposition est-elle coursée par une détresse psychologique ?

Halte aux délires de l’opposition en panne séche d’arguments valables et de programmes convaincants ! Le pouvoir doit gouverner et l’opposition s’opposer. Mais, depuis quelques temps, les opposants au régime du Président Macky s’illustrent dans de faux débats. Ils vont jusqu’à vouloir reprocher au Président Macky et son équipe la couleur noire de la Ka’aba. Oui, on peut et doit jouer son jeu d’opposant mais, cela ne doit pas vous amener à étaler un si long catalogue de contre-vérités. Le camp d’en face peut critiquer l’ action gouvernementale mais, qu’il le fasse de manière raisonnable. Et c’est cela l’élégance républicaine !

Notre surprise a été, ce matin, grande d’entendre le tam-tam fait autour des fonds du Programme Décennal de Lutte contre les Inondations (PDLI). Voulant faire de la récupération politique, certains députés dépités ( par ce qu’il faut les appeler, ainsi) de l’opposition mis en branle, dit- on, par le vieux décati Wade, expriment leur volonté ferme d’auditer certains Ministres du Gouvernement de la République du Sénégal comme Aly Ngouille Ndiaye, Abdoulaye Daouda Diallo, Abdoul Karim Fofana et Serigne Mbaye Thiam. Comme il est devenu de mode, ces gens-là qui ont dépecé le pays, veulent, aujourd’hui, jouer les « mains propres » mais, malheureusement qu’ ils n’ont pas de mains! Cette opposition ringarde,voire salon arde, coursée par une détresse psychologique, veut profiter du drame des inondations pour se refaire une santé politique par ce qu’ elle est alitée depuis la raclée homérique subie depuis la soirée du 24 Février 2019. Elle ne veut , aucunement, faire bonne contenance.Elle entend sauter sur la moindre occasion pour espérer ternir l’image de marque du Président Sall et de ses increvables Soldats à l’image de ses éléments cités plus haut.

Depuis que le Chef de l’État a fait état de son vouloir de disposer d’un rapport en bonne et due forme au sujet du PDLI, ils squattent les médias en ouvrant leurs sales gueules. Quoi de plus normal pour un Président que de réclamer un rapport d’un programme expertement mis en œuvre pour soulager certains de ses mandants en proie à la furie des eaux pluviales ?

On en a vraiment marre du cinéma de Wade- père et de son héros d’opéra d’un jour, Cheikh Mbacké Bara Dolly.Ce dernier, on sait par quel moyen il est parvenu à être député.Il ne représente rien dans la Ville Sainte de Touba. Il investit la presse pour avoir une réputation surfaite. Et, nous pensons bien que ces démons de la pagaille , vomis des citoyens sénégalais ce, depuis 2012, doivent avoir honte de vouloir nous sériner des leçons de bonne gouvernance.Le ridicule ne tue pas dans ce pays ! Mais, bon, le peuple souverain connaîtra ses bons et loyaux serviteurs.

 

Ibrahima NGOM