Ultimate magazine theme for WordPress.

Charles Emile Ciss se félicite du dénouement de la crise scolaire

0

L’ancien Directeur de la Solde est très satisfait que le climat scolaire est trouvé une issue heureuse avec la suspension du mot d’ordre des organisations syndicales du secteur de l’Education. Charles Émile Ciss salue et magnifie la suspension mot d’ordre de grève.

« Je salue et me réjouis de la volonté politique du Président de la République de rétablir la vérité des accords. Ce n’est que Justice bien rendue. La stabilité du secteur de l’Education et la motivation des enseignants méritent ce coût. Un Sénégal de vérité et de Justice est à ce prix »

Étant engagé au premier chef dans les négociations entre les syndicats du G7 et le gouvernement, son limogeage a surpris tous les enseignants du Sénégal.

Charles Emile Ciss ajoute : « Je remercie les milliers de compatriote qui régulièrement m’ont fait parvenir des messages, appels sous toutes les formes. Je les rassure en leur disant que ma vie entière est une résilience et je ne me suis jamais plains dans ma carrière administrative malgré les pires atrocités vécues (privations de moyens de mobilité, de moyens budgétaires etc.). Seule la volonté suffit pour atteindre des objectifs et la carrière administrative ou politique compte peu face à la stabilité politico institutionnelle d’un pays »

Charles Émilie Ciss termine en invitant le Président de la République à privilégier dans le contexte où nous sommes les conseils des Pèlerins de la Paix plutôt que les adeptes des théories complotistes dont la seule motivation est la sauvegarde de strapontins et de prébendes.

« Monsieur le Président de la République continuez de privilégier l’intérêt et les aspirations du Peuple. C’est la seule légitimité qui compte et ainsi que la stabilité politico institutionnelle. A tous les enseignants où que puissiez vous trouver, aux parents d’élèves, aux élèves, au personnel administratif des écoles je vous souhaite une paisible fin d’année scolaire. Bâtir un Sénégal de Justice, de Vérité, de Paix est possible pourvu qu’on ne ferme pas les portes du Dialogue. » conlut Charles Emile Ciss;

Abdou Marie Dia pour xibaaru.sn

laissez un commentaire