Cheikh Ndiaye accuse Sonko…de « politiser l’incendie du marché Ocass »

Ousmane Sonko (à gauche) et Cheikh Ndiaye

A Ousmane Sonko, la politisation de l’incendie du marché Ocass, est un acte immoral et cruel

Comme s’ il était envoyé on ne sait par quel démon, attendre la fin des flammes qui ont décimé la vie de nombre de commerçants du grand marché Ocas de Touba, qu’ Ousmane Sonko s’empressa de jeter un doigt accusateur à l’État . Dans un style qui ne peut tromper personne ,entre les lignes et de façon claire, cet homme qui saute sur toutes les occasions, opportunes comme inopportunes, morales comme immorales, accuse l’Etat d’être à la fois responsable et coupable avant même qu’aucune enquête ne puisse établir la cause exacte de cet incendie d’une rare violence. Et pourtant , Ousmane Sonko sait bien qu’il y a non seulement un programme de modernisation des marchés en cours comme en attestent les marchés Sandaga et Sandika de pikine entre autres mais qu’en pareille circonstance somme toute imprévisible et non souhaitable , l’État intervient seul ou avec les collectivités territoriales pour venir en aide aux commerçants affectés à la hauteur des pertes enregistrées. L’incendie du marché de Ziguinchor récemment en est une parfaite illustration.  Pour de beaucoup de commerçants récalcitrants pour qui les intérêts mercantiles priment sur la santé et la vie , il reste que l’État a pris ses responsabilités pour fermer le marché Sandaga et le reconstruire selon les standards en conservant ses atours historiques et culturels. Mieux ,la Senelec dans le cadre de son programme interne concernant la sécurité des marchés, a entrepris et de façon concrète, le renouvellement de beaucoup de branchements vétustes et hors normes qui souvent, sont aussi les causes de ces incendies. Faites un tour au marché Colobane. Mais pour réduire les factures, les commerçants ont aussi recours à des électriciens du coin qui modifient les circuits , ce qui entraîne souvent de pareils accidents. L’Etat ne peut être responsable et coupable de tout et ce d’autant plus que ce sont les collectivités territoriales qui gèrent ces structures marchands.
Alors, qu’ Ousmane Sonko et son parti arrêtent d’exploiter les situations accidentelles à des fins politiciennes.  Aucun rendement politique et strictement humain ne s’y trouve puisque les compatriotes et les victimes ont tout compris.

Cheikh NDIAYE
Conseiller Municipal
Responsable Politique Apr Grand Yoff