Ultimate magazine theme for WordPress.

Des partisans d’Abdoulaye Daouda Diallo descendent Souleymane Sow

0

REPONSE A SOULEYMANE SOW 

Nous venons de suivre la conférence de presse de Monsieur Souleymane Mamadou SOW qui a agi avec  une violence verbale inouïe à l’égard du Ministre des Finances et du Budget par ailleurs maire de la  commune de Boké Dialloubé. 

Nous venons à travers ce message, éclaircir la lanterne des sénégalais des motivations réelles de cet  homme banni, honni et rejeté par sa famille, sa localité et ses amis. 

Pour la petite histoire, ce monsieur n’a dû son rang de Président de communauté rurale que par la grâce de Monsieur Abdoulaye Daouda DIALLO. Dès les lendemains de l’alternance survenue en 2000, ce  brillant inspecteur des impôts et domaines a été très tôt remarqué par le président Abdoulaye WADE, qui  l’a confié la Direction Administrative et Financière de Dakar Dem Dikk puis la direction générale de la  LONASE. Âgé de 36 ans, il fut le premier à avoir bénéficié d’un décret dans le département de Podor.  Lors des locales de 2001, il a battu campagne en sillonnant tout le département de Podor et gagne haut  la main la communauté rurale de Pété. On se rappelle tous ce monsieur Souleymane SOW qui le suppliait  de le laisser la présidence. Monsieur Abdoulaye Daouda DIALLO, dans son souci de partager les  responsabilités, l’a permis d’accéder au poste de Président de la Communauté rurale de Pété. 

Nous rappelons à tout le monde aussi que le parcours de Monsieur Abdoulaye Daouda DIALLO est  disponible et connu de tous, par contre pour Monsieur SOW, allez-y sur les moteurs de recherche vous  ne verrez rien sur lui. 

D’ancien trafiquant de visa, à opérateur économique en passant la vente de terrains litigieux, cet homme  aigri a fait les prisons de Nouakchott et de Dakar, allant même jusqu’à sacrifier ses propres enfants au  diable. Pour preuve ce monsieur détient plusieurs états civils à savoir Souleymane Mamadou SOW de  naissance, ensuite Souleymane SOW et Souleymane Boubou SOW. Nous lui demandons de nous  donner sa vraie identité ; ce qui témoigne de sa sournoiserie notoire. 

D’autres accusations infondées et maladroites à mettre sur le compte d’un égaré, malheureux en perte  de vitesse et de mémoire, qualifiant le ministre des finances de n’avoir pas pu joindre les deux bouts  avant l’avènement du Président Macky SALL. Idiotie ou méchanceté gratuite !!! Les faits sont têtus, lors  du décès de son père en 2008, c’est l’actuel ministre des finances qui l’a prêté un véhicule de marque  américaine 8X8 avec du carburant pour son déplacement lui et sa famille. Cela témoigne à suffisance de  l’état de santé financière de ADD à l’époque. Il a aussi acquis pour mémoire sa première maison en 1996  sise aux HLM Maristes. 

Il a voulu entacher la personnalité de l’honorable Monsieur Abdoulaye Daouda DIALLO mais cela est  voué à l’échec. Personne et nous défions quiconque qu’à travers son parcours reluisant, il n’a jamais été  épinglé par un rapport, audit ou contrôle et mieux jamais eu des démêlées avec la justice. Tout le contraire  de Souleymane Sow qui a fait fortune dans les sales draps. 

Sur les dépôts des listes pour les locales, Souleymane SOW a séjourné plus de cinq mois dans la  commune pour obtenir le nombre de conseillers requis. Un exercice qui fut difficile pour lui, il a usé de  moyens illégaux pour clore sa liste. Il y’a des conseillers qui ne savaient pas que leurs noms allaient figurer  dans sa liste ; pour certains il les fait croire à un projet en cours et pour d’autres d’un financement à venir.  Last but not the least, pour certains il usurpé leur carte d’identité. 

Les conseillers inscrits ont émis le souhait de voir leur nom enlevé de sa liste et ils en ont fait part au  ministre ADD qui en retour leur suggère de laisser tomber et de venir battre campagne contre lui.

Parmi eux, une partie est partie à Saint louis pour déposer des demandes d’annulation de leur nom dans  sa liste. Et au finish, il n’y a eu que deux déposants. Et ces derniers ont été contraints par le ministre  même ADD de surseoir cet acte. Voilà en réalité, ce qui s’est réellement passé pour ces histoires  d’annulation. 

Par ailleurs nous avons compris la tentative vaine de monsieur Sow, de vouloir faire ombrage aux  réalisations multiples et incalculables du premier maire de la Commune de Boké Dialloubé. En même  temps, il anticipe sur sa défaite, car il ne pourra pas avoir un score honorable. En 2014, la victoire était  nette et sans bavure avec un score fleuve de près de 90% contre le candidat sortant qu’il etait. Adossé aux  nombreuses réalisations dans la commune sur tous les domaines, vous conviendrez avec nous que le  score de 2022 va friser les 98%. Fort de ce constant, monsieur Sow a décidé d’user ses dernières armes  qui sont la calomnie, le mensonge, la haine viscérale, la méchanceté, la roublardise, la traitrise pour  changer le cours de l’histoire. Nous ne laisserons pas faire car ayant vécu avec lui et sommes aussi des  témoins oculaires de l’histoire politique dans le département de Podor. Désormais, nous allons appliquer  la loi du talion pour ce mesquin politique, fauché par le temps et par l’histoire. 

LA GENERATION APR DE LA COMMUNE DE BOKE DIALLOUBE 

laissez un commentaire