Elle avait une tumeur de la taille d’une balle de tennis dans son cerveau

Une femme de 22 ans diagnostiquée à tort comme bipolaire révèle que sa psychose a été causée par une tumeur au cerveau de la taille d’une balle de tennis que les médecins ont ratée

Laura Skerritt (photo de gauche avant son diagnostic), de Templecombe, Somerset, a reçu des antidépresseurs lors de sa première visite chez le médecin en 2017 et lui a dit que ses hallucinations étaient causées par une maladie mentale. Mais les médicaments n’ont eu aucun effet sur son état, qui a continué de se détériorer tout au long de l’été 2018. Mme Skerritt a dit qu’il était «frustrant» de se faire dire qu’elle était mentalement malade car elle savait qu’au fond il devait y avoir une autre raison. En novembre de la même année, l’instructrice de natation souffrait de migraines graves et de maladie qui la laissaient mal à marcher. Elle a finalement été référée pour une scintigraphie cérébrale à l’hôpital du district de Yeovil, qui a révélé qu’elle avait une tumeur de la taille d’une balle de tennis et les médecins ont dû l’enlever immédiatement (à droite et en médaillon, après la chirurgie).