Enfin on connaît la date du remaniement…Les ministres tremblent déjà

Remaniement : Les ministres en sursis à cause du vote du budget

Ministres incompétents, ministres enregistreurs ou alors celui d’entre eux qui adore la viande de gazelle, tous doivent trembler ! Le remaniement tant attendu, va enfin intervenir. On connaît la date de ce remaniement. Ce sera entre fin novembre et début décembre. Ils sont en sursis. Car le remaniement serait même venu un peu plus tôt, s’il n’y avait le vote du budget 2020-2021 à l’Assemblée nationale. Le vote du budget intervient dans un contexte où le Président de la République Macky Sall est pressé de mettre fin à l’incompétence et aux nombreux scandales qu’installent plusieurs de ses ministres. Ce n’est qu’un léger différé. Le vote du budget est passé par là.

Le contexte ne s’y prête guère. Un remaniement alors que le vote du budget 2020-2021, suivant le calendrier républicain doit se tenir, le Chef de l’Etat Macky Sall n’a d’autre choix que de différer légèrement son projet de remaniement. Macky Sall attend la fin du marathon du vote budgétaire à l’Assemblée nationale pour enfin procéder au remaniement ministériel. Entre temps, l’Assemblée nationale en session ordinaire, aura même le temps de convoquer une autre extraordinaire pour voter le projet de loi visant à réintroduire au sein de la Constitution, le poste de Premier ministre.

Le Président de la République Macky Sall ne recule nullement dans son souhait, qui est celui de tous les Sénégalais, de virer de son gouvernement certains de ses ministres incompétents et qui causent des scandales, à n’en plus finir. Un remaniement, alors que l’on est en train de voter le budget, ne pourrait qu’amener le Président de la République à tout recommencer s’il y avait un nouveau gouvernement avec de nouvelles appellations.

C’est pourquoi, le Président de la République Macky Sall préfère attendre la fin du marathon du vote du budget 2020-2021 à l’Assemblée nationale, avant de procéder au remaniement. Ce qui place, les ministres en sursis jusqu’en décembre.

La rédaction de Xibaaru