Ultimate magazine theme for WordPress.

Un grand marabout se cache derrière la victoire de Yewwi

2

Les élections locales du 23 janvier 2022 sont en train de révéler tous leurs secrets. Après dépouillement, les résultats officiels sont connus dans presque toutes les communes et départements. Lors de ces élections, la mythique coalition Benno Bokk Yakaar a connu des revers dans plusieurs grandes villes. Contre toute attente, Yewwi Askan Wi a brillé du feu des Dieux. Elle a réussi à laisser ses marques dans l’arène politique. Mais pour beaucoup d’analystes, Ousmane Sonko et Khalifa Sall sont à l’origine d’un tel succès. Malheureusement, tel n’est pas le cas. Une grande personnalité a permis à YAW de créer un tel exploit.

Quand Serigne Moustapha Sy annonçait qu’une grande coalition de l’opposition était en gestation et qu’elle réunirait Ousmane Sonko, Khalifa Sall et le Parti de l’Unité pour le Rassemblement (PUR), personne n’y croyait. Et pourtant cette coalition a vu le jour sous le nom de Yewwi Askan Wi. Beaucoup de choses se sont passées depuis sa création, des leaders ont même quitté le navire. Et pourtant, elle a tenu bon jusqu’au scrutin du 23 Janvier dernier où elle a montré ce qu’elle valait. YAW a réussi à s’emparer de grandes villes comme Dakar et Ziguinchor. Mais sans le marabout-politicien, une telle prouesse ne se serait jamais produite.

Si Yewwi a pu faire mordre la poussière à Benno Bokk Yakaar dans des villes convoitées, c’est exclusivement grâce à Serigne Moustapha Sy et son parti. En effet le PUR a beaucoup contribué dans la victoire de cette coalition. Serigne Moustapha Sy a fourni un appui logistique et financier à YAW qui comptait sur des cotisations pour financer sa campagne. Le PUR possède une logistique politique inégalable composée d’hommes et de femmes dispersés dans les 14 régions du Sénégal. Cette marée humaine importante a permis de faciliter le message de cette coalition. Et l’organisations réligieuse, la Dahiratoul Moustarchidina wal Moustarchidaty, un mouvement néo-confrérique sénégalais fondé par le marabout Serigne Moustapha Sy y a joué un rôle prépondérant.

En effet, les « Moustarchidines » (disciples de Serigne Moustapha Sy) se sont fortement mobilisés sans tambour ni trompette derrière Yewwi. Ils se sont mobilisés et battus campagne dans l’ombre. Contrairement à leurs alliés, les « Moustarchidines » ne se sont pas fait remarquer mais ils ont été au cœur de cette victoire. Les radars de Xibaaru ont aperçu, durant la campagne, beaucoup de personnes de la sécurité chez les « Moustarchidines » accompagner les candidats de Yewwi.  Et au niveau des bureaux de vote, nombreux étaient les disciples de Serigne Moustapha Sy qui ont représenté Yewwi.

Les militants du PUR sont dévoués à Serigne Moustapha Sy. D’ailleurs lors des élections précédentes, le parti PUR était un sacré concurrent pour le pouvoir. Lors des législatives de 2017, il était classé en quatrième position avec 3 sièges à l’Assemblée (voir image). Et pourtant tout ce travail s’est fait dans le silence. Fils de Serigne Cheikh Tidiane Sy Al Maktoum, Moustapha Sy connaît les rouages de la politique. Ce n’est pas un hasard si Sonko et Khalifa se sont rapprochés de lui. En plus de ces moyens colossaux, il sait comment manager ces troupes.

La bande à Sonko a réussi à mettre Macky en mal avec les sénégalais avant de lui chiper les grandes villes. Mais tout se jouera désormais lors des prochaines législatives. Le chef de l’Etat a bien retenu la leçon. Et cette fois-ci, il ne se fera plus surprendre. Si lui et Benno ne sont pas prêts, il n’y aura pas d’élections dans six (6) mois. Et s’il venait à organiser les législatives à cette date, c’est parce qu’il aura toutes les cartes en main et il faudra plus que Serigne Moustapha Sy et Yewwi pour le renverser. Alors prudence s’impose pour certains novices de l’opposition radicale.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

Afficher les commentaires (2)