Hambak…accusé de tout : mort de Gon, exil de Soro et pression sur Ouattara

Alassane Ouattara, un entourage de Caïman ?

Le lundi 27 Juillet à 22 heures en rentrant du travail au bord d’un taxi, je suis tombé sur un chauffeur de Citygo, jeune cadre dans le domaine de l’assurance, d’origine ivoirienne, qui profite de ses heures creuses pour arrondir ses fins du mois de cette activité. La discussion s’installa tranquillement après avoir sympathisé. La première question qu’il me posa est : Penses-tu que l’Afrique à une chance de se développer un jour ? Ma réponse fut NON, jamais au plus grand jamais !  Il fut étonné de ma réponse. Comment un sénégalais, donc africain, peut parler ainsi ? Me rétorqua-t-il. L’exemple que je lui sortis est la suivante : « En Afrique, les élections où les Présidents sortants en sont des candidats, dans la majeur partie des cas, ils gagnent avec des scores fleuves dans les régions les plus pauvres, dans les régions où lors de son ou de ses mandats précédents, il n’y a réalisé aucune activité de développement, pire la famine s’y est installée (Source : FAO).

L’analphabétisme tu me répondras surement, lui enchaînais-je. Il confirma en secoua la tête! Mais  je lui dis : ce n’est pas une raison, car entre être intelligent et analphabète, il y’a un grand écart. Nous avons eu à discuter de ce sujet sous plusieurs angles dans nos différents pays en faisant des comparaisons. Et nous nous sommes rendus compte que le Sénégal et la Côte d’Ivoire souffrent des mêmes maux : Les politiciens! C’est à partir de là que la discussion sur la situation politique de la Côte d’Ivoire surgit.

C’est à moi de poser une question maintenant. Alors, penses-tu qu’Alassane Ouattara  sera candidat avec tout ce qui vient de se passer ? (Le décès du Premier ministre GON et la démission du Premier vice-président). Sa réponse est indirectement similaire à celle du Président du Macky SALL, « je ne dirai ni OUI ni NON ». Il dira ces mots : Tout le peuple Ivoirien attend qu’il dise OUI pour attaquer et mener une révolution sans faille, qui emportera toute cette élite politique. Vous n’avez pas répondu à ma question, Il se présentera ou pas ? « Non, mon Frère, il  ne se présentera pas ». Je lui répondis que son Président sera candidat car il ne peut pas prendre le risque après avoir perdu deux de ces sérieux successeurs. Aucun autre membre de son entourage n’a cet aura pour conquérir le fauteuil présidentiel. De manière vague, je lui démontrais pourquoi le reste des collaborateurs de Sir Ouattara ne pourraient pas lui succéder à savoir: Téné Birahima Ouattara, Amadou Soumahoro, Camara Kandia, Adama Bictogo et Patrick Achi. Il fut étonné et content quand je lui sortis ces personnalités. Il me répondit en rigolant par : «  Mon frère, tu es sûr que tu es un Sénégalais »?

Il est en accord avec mes arguments mais se campe toujours sur sa position, selon laquelle Le président Allasanne Dramane Ouattara ne sera pas candidat à sa propre succession. Tout en affirmant sur un ton ironique « Ouattara n’a pas calculé Dieu dans son plan. Car GON ne pourrait pas gagner les présidentielles de la CIV sans tricher mais cela pouvait passer car il a beaucoup de sympathisants. Le vol ne serait pas trop flagrant. Ainsi, une fois au pouvoir, il pourrait protéger toutes les malversations du régime. Mais Dieu en a voulu autrement ».

Plus loin, il affirme que SORO Guillaume sera la tête cachée de cette révolution. Car dans toute l’Afrique, il est le seul à détenir une armée forte prête à aller au combat. Toujours avec un langage comique, il affirme « Ils sont dans les rues de Côte d’Ivoire, on les connait… ». Donc si Ouattara a la malchance d’annoncer sa candidature, c’est une chance énorme qu’il offre à SORO pour récupérer le pays ». Toujours selon lui, c’est la seule voie pour ce dernier d’accéder au pouvoir. Ouattara est au courant de cette armée sécrète. Je lui avais juré qu’Ouattara allait se présenter, il ne m’a pas cru, deux jours plus-tard, le 29 juillet, le parti  au pouvoir fait un communiqué et lui demande de se présenter. Ce communiqué, nous savons tous que c’est Alassane qui est derrière. Il m’avait demandé mon numéro et qu’il allait m’appeler si mes propos se réalisaient, j’attends toujours l’appel mon Frère!

Dans son discours, on sent une peur immense envers SORO Guillaume, il le considère comme l’homme le plus intelligent (négativement) de la cote d’Ivoire : «  SORO, on ne peut jamais l’arrêter, truc de mandat d’arrêt là, c’est rien mon Frère, il est dangereux, c’est moi, qui te le dis ». Je n’ai pas manqué de confirmer ses propos, en lui expliquant comment en 2000, il a récupéré le coup d’Etat des rebelles, alors que c’était un simple porte-parole. Il n’a jamais été un homme de tenue et pourtant, il gère une armée dangereuse aujourd’hui. On a parlé sur la manière avec laquelle il a trahi le sergent-chef IB avec la complicité d’Hamed BAKAYOKO (HamBak), actuel numéro 2 du pouvoir (Ministre de l’intérieur et premier Ministre actuel par intérim). Lui là on reviendra sur son cas, il incarne le « caïmanisme » en action. Donc SORO Guillaume est à surveiller de très près, il sera la prochaine cause de la déstabilisation de la CIV. En plus, c’est un ami intime, de l’actuel Monsieur France-Afrique, suivez mon regard…

« Hamed BAKAYOKO!!! », Ouattara, parfois je me demande de quelle planète il vient ? Il n’est entouré que de rebelles. C’est comique de le dire ainsi mais c’est vrai, il s’est fait aider par les SORO, IB, HAMED BAKAYOKO… pour arriver à bout de GBAGBO. Il faut rappeler qu’à cette période, en 2010 deux camps se battaient : le candidat GBAGBO avec l’armée en sa possession et le candidat OUATTARA avec les rebelles. Et à la fin, c’est GBAGBO qui atterrit à la CPI (Cour Pénale internationale), c’est la raison pour laquelle, je ne suis pas étonné qu’il y soit sorti sans que rien ne lui soit reproché. Une fois au pouvoir, les rebelles se battent entre eux, le moins intelligent est passé à la trappe à savoir IB. Dix ans plus tard, le rebelle que l’on surnomme l’homme le plus intelligent de la CIV est en exil et s’entend plus avec le chef. Un Mandat d’arrêt international est d’ailleurs sous son cou. Derrière toute cette cabale, Hamed BAKAYOKO, il a créé de fausses informations contre SORO qu’il a transmises au Président, ce qui causa leur séparation brutale. GON mort, SORO exilé, le VP démissionne, le chemin est libre pour BAKAYOKO HAMED. On l’accuse même d’être derrière la mort  de GON « mystiquement ». Je vous invite à lire l’article de Chris YAPI sur Médiapart.

https://blogs.mediapart.fr/chris-yapi-lenqueteur-tous-terrains/blog/080620/guerre-de-succession-au-rhdp-la-maladie-mystique-de-gon-coulibaly.

Le très ambitieux serait prêt à tout pour devenir Président de la République. Et moi, dans mon fort intérieur, je sais qu’il y arrivera. Il en mettra tous les moyens disponibles pour réussir. Récemment, il fait un tweet en affirmant qu’Ouattara est l’homme de la situation et qu’il devrait briguer un troisième mandat pour la stabilité du pays. Mais, au fond, ce tweet a pour intention de soulever les ivoiriens car il n’est pas n’importe qui dans ce régime, Ahmed. De toutes les façons, il lui reste un dernier combat à livrer, cette fois, ça passe ou ça casse, la revanche dangereuse avec SORO Armée.

Mon chauffeur du jour n’est pas contre une prise du pouvoir par la force par SORO. Il décrit le scénario qui suit : son armée récupère le pouvoir en profitant du soulèvement populaire suite à la ddéclaration de la candidature de Ouattara. Et par effet domino, ça sera la fin d’une ère politique d’une certaine classe (Bédié, Ouattara, Gbagbo…). Pour qu’à la fin SORO lui-même subisse un coup d’Etat par une armée responsable et qu’elle remette le pouvoir aux jeunes. En l’écoutant parler, je me suis dit que l’heure est grave. Je me suis dit que si tous les jeunes ivoiriens ont cette mentalité, la CIV vivrait encore et encore des guerres. Je lui ai répondu sèchement en lui disant que ce plan ne marcherait pas. Car Ouattara n’est pas assez fou pour ouvrir cette brèche à SORO. C’est la raison pour laquelle à l’annonce de son parti de faire de lui son candidat, ce mercredi 29 juillet 2020, il leur a demandé un temps de réflexion même s’il est derrière. Les lecteurs me diront sûrement que ce n’est pas logique que OUATTARA demande à son parti secrètement de faire de lui le candidat de la RDHP pour derrière leur demander un temps de réflexion. Vous aurez raison, car même moi, je ne comprends pas ; Disons que c’est de la politique à l’africaine !

On a également parlé du seul opposant qui aujourd’hui peut changer la cote d’Ivoire à savoir Mamadou Koulibaly. Mais on est tombé d’accord qu’il a montré très tôt montré son côté antisystème et anti-français, cela risquerait de lui porter préjudice. Il est à l’image d’Ousmane SONKO du Sénégal.

Arrivé à destination, on est resté plus de dix minutes dans la voiture, poursuivant notre discussion. Je lui ai fait savoir comme à l’image du Sénégal, comment peut-on permettre encore à certains hommes politiques d’être présents sur la scène. Henri Konan Bédié, avec tous les malheurs apportés en CIV, il se permet toujours de faire de la politique et décide d’être candidat aux prochaines présidentielles. Et le pire est qu’ils se jouent du peuple. Je lui ai posé la question suivante : Comment cela se fait-il qu’Ouattara, Soro et Bédié se sont alliés pour récupérer le pouvoir à GBAGBO et que dix ans plus tard, les deux derniers cités s’allient avec GBAGBO contre Ouattara ? Jamais je ne pourrai comprendre cette logique. Et c’est le même cas au Sénégal. On s’est quitté sur ces mots en s’échangeant nos numéros.

Une chose est sûre, la jeunesse Africaine est consciente et debout, d’ici quelques années, elle sera très difficile à manœuvrer. Cette jeunesse prendra le pouvoir et qui sait, peut-être que je ne serai plus pessimiste concernant le développement de l’Afrique.

Ouattara est lui entouré de Caïman et sa chute viendra de là où il le pense le moins. C’est ce qui arrive quand on s’allie avec des « rebelles ».

Hamed BAKAYOKO est sur la bonne voie pour être le futur Président de la CIV, son plan marche à merveille jusque-là. Reste à savoir ce que prépare SORO et si GBAGBO sera candidat du FPI.

M.D

Analyste politique

Secrétaire Générale de l’ONG-FOCUS