Décès Pr Iba Der…l’oraison scientifique du Dr Papa Abdoulaye Seck

Dr Papa Abdoulaye Seck (gros plan) et le défunt Pr Iba Der Thiam (en médaillon)

PROFESSEUR IBA DER THIAM, UN SAVANT POLYVALENT AU SERVICE DES CAUSES JUSTES

Nous sommes tous bouleversés : le Sénégal vient de perdre un homme assoiffé de connaissances, une encyclopédie accessible et disponible, une personne profondément attachée à notre histoire et soucieuse de notre devenir.

Sans nul doute, un nouvel orphelinat national voit le jour et il est désormais composé de ceux qui vouent à cet homme un respect et une considération infinis, imposés par sa grande classe intellectuelle, sa générosité, son élégance et sa foi à notre référence unique, le Bon Créateur Allah (SWT).

L’homme cohabitait avec le doute, antichambre pour l’acquisition de connaissances. Autrement dit, il refusait avec intelligence, passion et forte conviction, des certitudes non générées par un cheminement intellectuel rigoureux.

Le partage de son richissime savoir l’envahissait de bonheur. Professeur Der était l’incarnation parfaite de cette générosité totale en tout, un séducteur intellectuel qui savait utiliser les mots justes pour convaincre.

Sa rage pour l’émergence d’un monde plus juste avait fait de lui un syndicaliste sincère pour une école de qualité au service de tous. En clair, notre illustre disparu était un défenseur infatigable de l’école publique pour des élites qui ne soient pas issues seulement des couches les plus aisées.

Des hommes de cette dimension, soucieux de l’équité et de la cohésion, restent des immortels car, même s’ils nous quittent physiquement, nous les convoquons régulièrement et constamment pour mieux appréhender la complexité de notre réel.

Vu sa posture d’homme multidimensionnel, je me dois de présenter mes condoléances les plus émues à son épouse et à sa famille, au Président de la République S.E.M. Macky Sall, à tous les Oulémas, au monde universitaire et intellectuel, à toute la classe politique et syndicale, à ses amis et compagnons et à toute la nation sénégalaise. Que la terre du Sénégal, qu’il aimait tant, lui soit légère et que le paradis soit sa demeure.

Par Dr PAPA ABDOULAYE SECK, Rome le 1er Novembre 2020