Ultimate magazine theme for WordPress.

Idy est cuit…Benno et Fekké ma Ci Bollè de You le lâchent

0

Le mythe Idrissa Seck s’effondre…à Thies

Idrissa Seck dit Idy perd le peu d’influence qui lui reste dans son fief natal. Depuis son entrée dans la mouvance présidentielle, l’ancien maire de Thiès ne fait plus feu et flamme. Sa trahison envers ses camarades de l’opposition, il le paie cash. A trois mois des élections, la cité du rail lui tourne le dos. Même au sein de ses nouveaux amis du pouvoir, on lui tourne aussi le dos. Des membres de Benno Bokk Yakaar ont investi Talla Sylla zappant tous candidats venant de Rewmi, le parti de «Ndamal Kajoor».

Idrissa Seck (Idy) aurait dû réfléchir avant de se mouiller dans le « Mburok Soow » de Macky. Depuis qu’il a fait ce choix, sa côte de popularité a chuté. Il est passé de grand politicien, fin stratège, disciple religieux et prédicateur religieux, au politicien le plus détesté du Sénégal. Son parti aussi sombre avec lui. Le Parti « Orange » n’attire plus les Sénégalais et particulièrement à Thiès, l’ancien titre foncier de l’ancien maire de la cité du rail. Et les locales vont montrer combien son parti a chuté dans les sondages.

Et cela, ces alliés le savent. En route pour le 23 janvier, partis politiques et coalitions investissent les candidats sur lesquels ils fondent leurs espoirs. Mais à Thiès, Idy et son parti ne sont l’espoir de la coalition Benno Bokk Yakaar. Pour preuve, des responsables politiques de l’AFP, AJ/PADS, AJJ, PIT, UCS, BPS, FEKKE MACI BOLLE de Youssou Ndour, LD, PAI, PAR, tous membres de BBY ont porté leur choix sur l’actuel maire Talla Sylla pour les prochaines joutes de 2022.

« Après des échanges larges et fructueux, les partis membres du cadre de concertation ont décidé de porter et de soutenir la candidature de monsieur Talla Sylla a un deuxième mandat, au regard de son engagement et des nombreuses réalisations à la tête de la ville», lit-on dans leur communiqué qui est une claque pour Idrissa Seck et ses hommes. Car si Idy n’avait pas fait tout foirer, un homme comme Yankhonba Diattara aurait toutes les chances de briller à Thiès.

Mais Idrissa Seck alias Idy n’a pas fait un choix judicieux. Et si le mythe Idy est tombé comme un château de carte, il ne doit s’en prendre qu’à lui-même. Orfèvres des mots et digne produit du grand maître Abdoulaye Wade, « Ndamal Kajoor » pouvait se sortir de toute situation.  Mais hélas, son amour pour le pouvoir l’a perdu. Pour bénéficier des privilèges qu’offre le pouvoir, il a accepté de nouer une alliance incestueuse avec Macky Sall, un homme qu’il a toujours combattu. Malheureusement pour lui les Sénégalais ne pardonnent pas la trahison.

Idrissa Seck devait d’être ce ciment qui allait souder la jeune génération d’opposants. Mais il préféré aller s’asseoir sur un des fauteuils douillets de Macky Sall. L’homme qui a vu son destin de président, n’est désormais plus que l’ombre de lui-même. Et ce boulet, il devra le porter le reste de son existence car l’empire de « Mburook Soow » est à son déclin.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru 

laissez un commentaire