Ultimate magazine theme for WordPress.

Locales…Idrissa Seck donne Thiès à Macky

Macky Sall (à gauche) et Idrissa Seck (à droite)
0

Le 15 février 2019, 10 jours avant la présidentielle qui a vu la réélection de Macky Sall au 1er tour, la chaine anglaise, BBC, qualifiait la participation de Idrissa Seck de « dernière chance » pour cet ancien premier ministre qui voulait rebondir après son échec de 2012. Cette dernière chance anéantie, Idrissa Seck abandonne l’opposition pour rejoindre le pouvoir au lendemain de la présidentielle. Et à la veille des Locales, l’alliance Macky-Idrissa Seck est sur le point de connaitre son épilogue avec l’entente APR/Rewmi pour une liste unique dans la capitale du Rail…Thiès.

Le Rewmi de Idrissa seck est-il prêt pour passer le flambeau à la tête de mairie de Thiès, à son grand allié, L’Alliance pour la République (APR) de Macky Sall ? Le prochain maire de Thiès sera-t-il un membre de l’APR ? Majoritaire à la mairie de Thiès depuis 2002 sans discontinuer même s’il a cédé sa place à l’actuel maire Talla Sylla, Idrissa Seck serait encore disposé à aller plus loin dans ses relations avec son allié au pouvoir en lui laissant le siège de maire de Thiès.

Idrissa Seck qui a sublimé son alliance avec Macky par des pas de danse au Centre International de Conférences Abdou Diouf (CICAD) devant le président de la république et président de l’APR, dont il a qualifié son amitié de « Mbourou ak Sow », une fusion totale, est prêt à franchir un pas important et même décisif dans le processus d’une autre fusion, celle de son parti, le Rewmi avec l’APR. Et les locales vont servir de tremplin pour la réunification des deux partis en vue d’un grand parti présidentiel.

Comme nous l’avions dans nos éditions antérieures, le président Macky Sall et son allié Idrissa Seck sont en train de mettre sur pied, les bases d’un grand parti présidentiel qui va engloutir les partis alliés en vue d’une candidature unique pour la présidentielle de 2024. Et si la candidature du président Macky Sall pose problème ou rencontre des difficultés, alors le candidat de substitution serait automatique Idrissa Seck qui serait le vice-président de ce parti présidentiel.

Et les Locales du 23 janvier 2022 seront les premiers tests grandeur nature de la nouvelle formation présidentielle qui verra le jour avant les élections Législatives. Et les listes présentées à ces élections municipales et départementales constitueront les futures bases de la grande alliance APR-Rewmi et qui pourrait aussi englober l’Alliance des Forces de Progrès (AFP) de Moustapha Niasse et plusieurs autres alliés de Benno Bokk Yakaar.

La surprise des chefs Macky Sall et Idrissa seck sera dévastatrice pour l’opposition qui ne s’y attend pas. Et plusieurs grandes villes pourront basculer dans l’escarcelle de cette nouvelle grande formation présidentielle. Le PDS, ayant senti le danger, a lancé un appel à la formation d’une coalition aux Locales contre la menace Macky-Idy. L’opposant radical Ousmane Sonko du parti « Les Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (Pastef) », ne s’est pas encore prononcé sur une coalition aux locales de 2022.

La Rédaction de Xibaaru

laissez un commentaire