Il tue sa mère de 90 ans et ressort libre du tribunal

Le Box des accusés dans un tribunal en France

Assises. Condamné pour le meurtre de sa mère de 90 ans à Plouha, il ressort libre

La cour d’assises de Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) a jugé pendant deux jours un homme accusé du meurtre de sa mère âgée de 90 ans.

La cour d’assises de Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) a condamné un homme à cinq ans de réclusion criminelle, dont trois ans avec sursis pour le meurtre de sa mère de 90 ans, le 24 février 2017 à Plouha. Il est ressorti libre du tribunal.

Le verdict est tombé après un peu plus de deux heures de délibéré. Les jurés de la cour d’assises de Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) ont condamné un homme à cinq ans de réclusion criminelle pour le meurtre de sa mère de 90 ans à Plouha le 24 février 2017, dont trois ans avec sursis, compte tenu des circonstances particulières. L’homme, très ému, comme ses proches présents à l’audience, est ressorti libre du tribunal.

« Sa place n’est pas en prison »

En début d’après-midi, l’avocat général avait requis une peine de huit années de réclusion criminelle, appelant les jurés à ne pas se laisser tenter par une peine symbolique. Des réquisitions que l’avocate de la défense, Me Sabine Dran-Iraola, avait jugées lourdes, trop lourdes. Sincèrement, aujourd’hui encore, sa place n’est pas en prison ».

Déjà deux ans sous surveillance électronique

Les jurés l’ont entendu. L’homme, âgé de 60 ans, avait effectué trois mois de détention provisoire et avait passé deux ans sous surveillance électronique. Cette période de deux ans et trois mois de privation de liberté couvre les deux ans de prison ferme auxquels il a été condamné.