Ultimate magazine theme for WordPress.

Il tue une fille en 2004…l’ADN parle et il est arrêté en 2021

0

Un homme a été arrêté dans le Connecticut dans l’enquête sur la mort d’une fille, Jessica Rose Keyworth, en juin 2004.

Les progrès de la science une nouvelle fois au service de la police. Un homme a été arrêté dans l’enquête sur la mort d’une adolescente de 16 ans, tuée en juin 2004. Le 30 mai, Jessica Rose Keyworth avait pris un train de Bridgeport à Watertown, pour visiter des proches. Son corps avait été retrouvé le 1er juin dans la cage d’escalier d’un immeuble résidentiel, rapporte CNN. Le médecin légiste avait rapidement déterminé que la jeune fille avait succombé à un homicide et qu’elle avait été tuée asphyxiée par une compression au niveau du cou.

À l’époque, Jessica Keyworth était inscrite dans le Massachusetts à Job Corps, un programme de formation professionnelle pour jeunes adultes. Faute d’éléments suffisants, l’enquête a piétiné et les efforts des policiers n’ont jamais permis de remonter jusqu’à un possible suspect. Jusqu’à cette semaine, lorsque les autorités ont annoncé avoir interpellé un certain Willie F. Robinson, âgé de 52 ans, à Waterberury, vendredi dans le Connecticut. Il a été inculpé pour le meurtre de l’adolescente et sa caution a été fixée à 2 millions de dollars. Peu d’éléments ont été dévoilés dans cette affaire.

Peu de détails dévoilés

On ne sait ainsi pas comment le suspect connaissait la victime. Il a juste été révélé qu’il vivait à quelques blocs de l’endroit où la jeune fille a été retrouvée morte. Son avocat a fait savoir qu’il n’avait pas reconnu le meurtre de la fille et que l’enquête n’était pas terminée. «Les gens ne devraient pas faire de conclusions juste parce que quelqu’un a été arrêté», a-t-il commenté.

«Les enquêteurs du Major Crime Squad ont travaillé sans relâche sur cette enquête au fil des ans», a de son côté déclaré la police dans un communiqué. Sans en dire plus, le chef de la police, Fernando Spagnolo, a déclaré que la technologie ADN et la science médico-légale avaient aidé les enquêteurs à remonter jusqu’au suspect.

laissez un commentaire