Incident à Diamaguène : L’ASAS condamne et interpelle le Président

Etat de ni guerre ni paix, prémices d’une fatale invasion virale nationale !

 

L’Alliance des Syndicats Autonomes de la Santé (ASAS) SUTSAS-SUDTM-SAT SANTE D s’incline pieusement devant la mémoire de toutes les victimes de la Covid-19, s’insurge contre toutes les velléités d’opposition à leur enterrement dans nos augustes cimetières et condamne avec la dernière énergie la profanation de leur sépulture ainsi que les actes de vandalisme à l’encontre des vaillants agents de la croix rouge sénégalaise, du service national de l’hygiène et des sapeurs-pompiers. Le rubicond en a été franchi avec l’agression physique des agents par des jets de pierres et l’endommagement fortuit des ambulances et véhicules de liaison. 

Dans la même veine, la défiance des forces de l’ordre et les violations du couvre-feu et de l’état d’urgence dans certaines contrées ne militent guère en faveur d’un climat social favorable à la rupture de la chaîne de transmission du Covid19. Le comble du risque se vit avec le rassemblement inédit de milliers d’enseignants de Dakar (épicentre du Covid-19) en partance pour d’autres localités, en attendant les potaches potentiels vecteurs qui vont incessamment regagner les classes d’examen au moment où la pandémie est à son paroxysme dans son exponentielle évolution. 

C’est aussi dans ce non exhaustif sombre tableau que Monsieur le Ministre de la Santé et de l’Action sociale compte gagner la guerre, avec des populations subitement allergiques aux masques (factuelle panacée) et un personnel municipal et communautaire aux abois, à la limite du découragement parce que frustré par un traitement discriminatoire, dévalorisant et insuffisamment protégé. C’est pourquoi l’ASAS constate pour le déplorer le découragement du personnel municipal victime d’une négligence notoire parce que zappé du fonds Covid-19 malgré le travail considérable abattu dans cette lutte à l’image des autres travailleurs de la santé et de l’action sociale qui le perçoivent.

Gagner la bataille de Dakar, (si elle n’est pas totalement perdue) n’est pas non plus une condition sine qua non si tenté qu’il existe d’autres épicentres et foyers d’une récurrence presque imparable pour un bilan de 3739 cas positifs ce 1er juin 2020. 

C’est le lieu d’ailleurs, pour  AND GUEUSSEUM, de rappeler à son Excellence Monsieur le Président de la République, malgré les nombreux efforts, que les moyens annoncés pour combattre la Covid-19 n’ont pas encore réellement profité au personnel ni en terme d’augmentation du nombre d’agents, ni en terme de motivation financière encore moins en terme de protection nonobstant les créances dues par l’ANACMU aux structures sanitaires exsangues parce qu’abandonnées par les malades, leur clientèle en désespoir de cause. 

C’est certainement l’occasion d’alerter sur les conséquences de la prise imminente d’un décret discriminant l’allongement de l’âge de la retraite à 65 ans à la suite du vote de la loi à une catégorie d’agents précieux mais pas plus méritants et plus utiles que les autres dans le système sanitaire et social.

L’ASAS indique que le nouvel ordre mondial passera inéluctablement par un nouvel ordre sanitaire mondial et exige un total changement de paradigme dans le traitement salarial des agents et la mise aux normes des structures sanitaires et sociales. C’est pourquoi le moment est venu de revaloriser nos respectables professions et fonctions, du PCA au Directeur en passant par tous les soignants et auxiliaires, car l’après Covid-19 ne doit pas offrir l’occasion de nouvelles hostilités dont on peut faire l’économie dorénavant. 

AND GUEUSSEUM enfin en appelle à plus d’exigence dans l’observance de toutes les mesures légales ou réglementaires, à plus de considération pour les agents de santé communautaire et les travailleurs municipaux mais surtout au recrutement massif de personnel technique et à la régularisation des contractuels du Ministère de la Santé et de l’Action sociale pour réussir la prise en charge communautaire, actuelle stratégie imposée par l‘ampleur de la pandémie. 

 Unis et solidaires derrière le Ministre de la Santé et de l’Action sociale pour l’application stricte des mesures barrières et une sanction sans état d’âme des contrevenants, nous vaincrons la Covid-19.  

Dakar le 1er juin 2020