Incroyable ! l’opposition déclare la guerre à…l’opposition

Situation politique nationale : Quand l’opposition se déclare la guerre

Au sein de l’opposition, on n’hésite à se déclarer la guerre, depuis que le Président de la République Macky Sall a lancé son appel au Dialogue national. Une véritable guerre s’est déclarée entre partis de l’opposition ayant choisi de répondre favorablement à ce dialogue et ceux ayant choisi de dire non. Mamadou Lamine Diallo a choisi de dire non au Dialogue national. Le Chef de file du mouvement Tekki qui fait partie de la coalition qui a réussi à se défaire de Me Abdoulaye Wade en 2012 pour porter Macky Sall au pouvoir, a visiblement des problèmes avec ce dernier. On aurait même pensé que Mamadou Lamine Diallo réclamait quelque chose auprès du Président Macky Sall qu’il n’a réussi à obtenir. Ce qui le rend frustré.

Que les opposants se tirent à boulets rouges au lieu de retrouver dans un cadre unitaire, voilà qui fait le jeu du Président Macky Sall qui doit rigoler de cette situation. En réalité, Mamadou Lamine Diallo, tout comme Ousmane Sonko d’ailleurs, se trompe de cible. Mamadou Lamine Diallo, à travers ses différentes sorties, visant à détourner une partie de l’opposition de la ligne qu’elle s’est choisie, ne fait que jouer le jeu du pouvoir. Le Président Macky Sall doit même en rire sous cape, après avoir entendu Mamadou Lamine Diallo qui on ne sait, il s’est appuyé sur quelle comptabilité, pour dire que le Dialogue national coûte 10 millions de FCFA sur le dos du contribuable. Quelle manière de jeter le discrédit sur le Dialogue national ainsi que sur l’opposition qui a choisi d’y prendre part. Que des milliards soient dépensés rien que pour parvenir à l’avènement d’une véritable démocratie garante de la stabilité, de l’apaisement social, de la transparence dans la gestion des affaires du pays, le peuple ne saurait demander mieux ! Mais voilà qu’il sait aussi distinguer tous ceux qui sont ses ennemis, c’est-à-dire n’ayant qu’un seul but, c’est la déstabilisation du Sénégal, à cause de leur opposition viscérale vis-à-vis du régime en place.

On a beau dire, mais Mamadou Diop Decroix a bien faire de rabattre le claquet à Mamadou Lamine Diallo. Mamadou Diop Decroix a bien fait de rappeler au Chef de file de Tekki en soutenant : « Je viens d’apprendre, par un de ses adversaires, que le dialogue national coûte 10 millions par jour. Pourtant, il n’a pas encore dé- marré. Parle-t-il du dialogue politique qui a déjà démarré ? Si c’est le cas, alors ils seraient donc complices du gaspillage des deniers publics si tant est que ce qu’ils disent est vérifié ».

Et Mamadou Diop Decroix de lui rappeler cette terrible vérité à l’endroit de tous ceux qui choisissent le confort de leur salon au lieu de descendre dans la rue quand c’est nécessaire pour s’opposer au pouvoir en place. Mamadou Diop Decroix martèle tout simplement : « Le clavier et la souris, c’est bon, mais ce n’est pas ça qui change fondamentalement les choses. Qu’on ne se fasse pas d’illusions : si le dialogue en cours échouait à trouver des règles consensuelles de dévolution démocratique et pacifique du pouvoir, ce sont ces fameux soi-disant opposants qui sont au dialogue qui reprendront à nouveau la rue comme ils l’ont fait tout au long du septennat (2012-2019) de Macky Sall ». Voilà qui est bien dit et qui doit faire sourire au Président Macky Sall, rassuré que son opposition se tire le feu entre elle.

La rédaction de Xibaaru