Inondations…Macky doit couper les budgets de ces ministères

Pour juguler les inondations : Et si Macky Sall réduisait les budgets de ministères et institutions inutiles

La gestion des inondations est devenue une honte au Sénégal après les échecs de certaines autorités qui ont été nommées à des postes par le Chef de l’Etat Macky Sall afin de juguler le mal. Des ministres, des directeurs généraux ont fini de démontrer largement toutes leurs incompétences. Des individus à qui le Chef de l’Etat doit d’ores et déjà leur délivrer leurs bons de sorties en les virant de leurs postes. Un acte fort attendu par tout le peuple sénégalais plongé dans la souffrance, alors que Macky Sall, pour juguler le mal et délivrer définitivement le Sénégal des inondations, avait mis en place depuis 2012, le Plan décennal de gestion des inondations.

Voilà pourquoi, le Président de la République Macky Sall dont le régime est franchement en mal avec la population doit poser des actes forts afin de se réconcilier avec cette dernière. Tous les incompétents comme le ministre de l’Eau et de l’Assainissement Serigne Mbaye Thiam et le directeur général de l’Office national de l’Assainissement du Sénégal (ONAS) Lansana Gagny Sakho doivent être virés dans l’immédiat de leurs postes. Ce qui pourra lui permettre de s’attaquer à ‘d’autres chantiers pour rassurer les Sénégalais de sa volonté d’éradiquer le fléau que constituent les inondations.

Pour ce faire, le Président de la République sans aucun état d’âme, doit prélever sur les budgets de ces ministères qui sont ceux de l’Environnement et du Développement durable dirigé par Abdou Karim Sall, et de l’Equité sociale de Mansour Faye. Deux ministères budgétivores, alors que leurs responsables se distinguent par leurs incompétences.

Outre ces deux ministères, il doit également opérer des prélèvements conséquents sur les budgets d’institutions qualifiées par l’ensemble des Sénégalais comme étant inutiles, à savoir le Haut conseil des collectivités territoriales (HCTT) que dirige Aminata Mbengue Ndiaye, le Haut conseil du dialogue social (HCDS) d’Innocence Ntap Ndiaye et la Commission nationale du dialogue des territoires (CNDT) dont Benoît Sambou se trouve à la tête. Des machins inutiles.

Les sommes qui seront prélevées pourront ainsi être mobilisées dans une grappe de convergences et permettre, mises à la disposition des mains de personnes aptes et compétentes de régler le problème des inondations et d’indemniser toutes les victimes.

La rédaction de Xibaaru