Ultimate magazine theme for WordPress.

Karim Wade tue la campagne de Doudou Wade…Il joue le jeu de…

Karim Wade, candidat du PDS
2

Des politiciens comme Karim Méissa Wade, il n’en existe qu’au Sénégal. Voici le candidat du Parti démocratique Sénégalais (PDS) à toute élection et héritier de son père dans la famille et dans le parti, qui disjoncte quant au financement de la campagne de la grande coalition Wallu Sénégal aux locales de 2022. Karim Méissa Wade a tourné le dos à plus de 400 candidats de ladite coalition qui attendent un soutien pour aller à l’assaut des collectivités locales…

Ce pays qui a vu naître de grands politiciens comme Léopold Sédar Senghor (Léo le poète), Mamadou Dia (le maodo), Abdou Diouf (l’homme du multipartisme intégral) et Abdoulaye Wade (l’opposant), connaît en ce 21ème siècle, un tournant décisif en ce qui concerne les leaders de partis. Pour la première fois, le leader d’un parti soutient les candidats des camps adverses dans le cadre d’un jeu politique louche et sournois…

Selon des sources, Karim Méissa Wade ne répond plus au téléphone et ne parle plus depuis un certain moment aux têtes de listes de la grande coalition Wallu Sénégal qui partent à l’assaut de plus de 400 collectivités locales. Et les différents candidats de cette grande coalition des libéraux sont inquiets car ils ne savent comment financer leur campagne et comment trouver des assesseurs qui seront présents dans les bureaux de vote…Et le candidat de cette coalition à Dakar, est le premier concerné par ce silence de l’homme qui tient les finances, Karim Méissa Wade.

De tous les 7 candidats pour la mairie de la ville de Dakar, celui de la grande Coalition Wallu Sénégal est le moins visible ; on ne l’entend pas, on ne le voit pas et ses sorties sont rares. Stratégie ou manque de moyens ? Nos sources sont formelles. Le candidat Doudou Wade tout comme les centaines de têtes de liste dans les localités, n’ont aucune information sur la conduite à tenir et comment devront-ils dérouler leur programme à un mois jour pour jour des locales 2022.

Selon nos sources, « Karim Wade joue à un jeu dangereux qui risque de produire les résultats les plus catastrophiques du PDS à des élections locales depuis 2000. La coalition des Wade risque de ne pas avoir une seule localité. Les libéraux sont dépassés par le phénomène Sonko et Barth de Yewwi Askan Wi mais aussi ils se retrouvent sans le sou » nous relate une source proche de la famille libérale. « Au soir du 23 janvier 2022, le PDS sera sans mairie » ajoute-t-il.

A quel jeu joue Karim Wade ? Certains libéraux pense qu’il joue le jeu de l’adversaire. « Un soutien à la coalition au pouvoir qui serait l’aboutissement d’une longue négociation ». Karim Wade serait-il prêt à laisser les candidats de Benno Bokk Yaakaar gagner dans les localités où la coalition Gagnante Wallu serait représentée ?…Comme à Dakar ou les libéraux préférerait le tout sauf Yewwi Askan Wi et Pape Diop qui leur aurait fait faux bond au dernier moment…

Est-ce le début de la mise en service de celui que tout le monde considère comme le « Gloria » de l’alliance « Mburu ak Soow » ? Selon notre source « Karim Wade a déjà rejoint la mouvance présidentielle et l’amnistie ne serait qu’une question de formalité. Une preuve de l’engagement de Karim Wade auprès de son nouveau mentor Macky Sall, c’est le silence des mouvements karimistes sur l’actualité nationale et les détournements aux impôts, à la Lonase et à la Poste…Tous muets comme des carpes.

La Rédaction de xibaaru

Afficher les commentaires (2)