Kédougou : DAMCAM s’ouvre aux ados de 10 à 19 ans pour…

M Saër Ndao, le gouverneur de la région de Kédougou vient de procéder au lancement du projet DAMCAM qui désormais contribuera à l’amélioration de la santé sexuelle et reproduction des adolescentes et des adolescents.

Ils ont été nombreux ces élus locaux, chefs religieux et coutumiers, autorités administratives et mouvements de jeunesse à prendre part au lancement du projet« Daande Am – Cellal Am » (DAMCAM) qui signifie en langue locale peuhl « MA VOIX, MA SANTE ».

Ce projet sera mis en œuvre dans les départements de Kédougou, Saraya et Salémata par Carrefour International en collaboration avec plusieurs partenaires.

« Financé par Affaires Mondiales Canada, le projet DAMCAM sera exécuté sur le terrain avec les partenaires Actionaid, APROFES et la CONAFE. C’est le moment de saluer l’engagement sans faille de notre partenaire local KEOH. Le projet DAMCAM sera exécuté pour améliorer l’accès aux services relatifs à la santé reproductive et aux droits connexes en mettant l’accent sur les adolescentes et les adolescents de 10 à 19 ans dans la région de Kédougou » a précisé Dr Abdoulaye Fall, le Directeur du projet DAMCAM.

Il faudrait que le projet puisse mettre toutes les chances de son côté pour répondre aux aspirations des bénéficiaires.

« C’est un projet qui vise l’amélioration de la santé de la reproduction. Donc vient s’ajouter à un existant sur place. Ce qu’ils ont trouvé sur place, c’est l’Etat qui l’avait amorcé avec d’autres partenaires. Impérativement, le résultat doit être un résultat positif. Si le résultat n’est pas positif, on n’aura pas gagné en recevant un projet de plus. L’atteinte des objectifs de ce projet passera nécessairement par le respect des us et coutumes du milieu. Vous allez sur le terrain, vous trouverez des populations qui ont un vécu, qui ont des coutumes et des habitudes. N’essayez jamais de bousculer ces coutumes, il faut faire avec » a recommandé M Saër Ndao, le gouverneur de région.

kédougou
M Saër Ndao, le gouverneur de la région de Kédougou.

L’équipe du projet DAMCAM sera soumise à l’obligation de résultats et l’obligation de rendre compte. DAMCAM est conscient des actions à mettre en œuvre avec l’implication de tous les acteurs pour mieux atteindre ses objectifs.

« Pour relever les défis liés à l’autonomisation et à la participation des filles et des femmes, il faut des services de qualité, des informations, une éducation et des conditions sociales qui permettent aux femmes de se maintenir en bon état de santé, faire valoir leurs droits fondamentaux » a souligné Dr Abdoulaye Fall, le Directeur du projet DAMCAM

DAMCAM compte articuler les activités sur ses cibles prioritaires notamment les adolescentes et adolescents. Et pourtant, la prise en compte des préoccupations de la femme pourrait contribuer à l’atteinte des résultats escomptés.

Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.sn