Ultimate magazine theme for WordPress.

Rejet de la liste de Bougane : le préfet a piétiné la Loi-LO275…

0

Le rejet de la liste de de la coalition Gueum Sa Bopp de Dakar par le préfet est resté en travers de la gorge des milliers de militants qui voulaient porter haut le flambeau de leur leader Bougane Gueye Dany. Selon les milliers de partisans du Gueum Sa bopp, leur coalition est en effet traquée par le même préfet qui scrute tous les faits et gestes de leur leader, des campagnes de sensibilisation au dépôt des dossiers de candidatures.

La coalition Gueum sa Bopp a déposé des dossiers de candidatures dans 353 localités du Sénégal sur les 554 collectivités en compétition. Et selon les responsables de Gueum Sa Bopp, seul le dossier de Dakar a été définitivement rejeté avant l’heure limite de dépôt sans possibilité d’apporter un complément de dossier ou un rectificatif. Et pourtant dans plusieurs localités, des mandataires de Gueum sa Bopp ont été autorisés à le faire…Mais pourquoi pas à Dakar.

Lorsque le président de la république nommait au Conseil des ministres du mercredi 23 juin 2021, le nouveau préfet de Dakar, l’opposition à Dakar qui avait souffert de la rigidité du préfet Alioune Badara SAMB, celui-là même qui avait mal géré les évènement de mars, applaudissait cette nomination comme une avancée démocratique : « Monsieur Mor Talla TINE, administrateur Civil, matricule de solde n° —, précédemment Préfet du Département de Mbour, est nommé Préfet du Département de Dakar en remplacement de Monsieur Alioune Badara SAMB »

Et Mor Talla Tine entre en jeu

L’un des premiers actes du préfet Mor Talla Tine fut l’interdiction des affiches de Bougane Gueye Dany : « Le préfet du département de Dakar, Mor Talla Tine interdit au mouvement Gueum Sa bopp ses affiches incitant les jeunes à s’inscrire sur les listes électorales. Une décision prise par arrêté, le 21 août. » Comment peut-on interdire des affiches sensibilisant les jeunes sur un acte citoyen qu’est l’inscription sur les listes électorales ?

Le dépôt des candidatures

Le préfet a certes appliqué la loi en se basant sur cet article L 116 du code électoral : « Tout dossier incomplet à l’expiration des délais de dépôt fixés par l’article 29 de la Constitution, entraine l’irrecevabilité de la candidature. En cas d’irrecevabilité d’une candidature, le cautionnement est remboursé quinze (15) jours après la publication définitive de la liste des candidats ». Selon certains experts, le préfet a appliqué la loi dans toute sa rigueur.

Mais par contre « rejeter une liste au motif « incomplet » et cela avant l’heure limite de dépôt des dossiers ne tient pas la route » selon un juriste.

Xibaaru s’est approché d’un juriste expert électoral et selon le spécialiste du droit, Bougane peut faire un complément de dossier ou un rectificatif dans les 48 heures suivant…

« Juridiquement le motif invoqué (incomplet) LO282 par le préfet de Dakar pour rejeter la liste de Bougane Gueye Dany ne tient pas la route » dit-il avant d’argumenter : « Il devrait lui appliquer les bénéfices de la loi LO275 portant sur le complément de dossier dans les 48 h » selon Me EL. Diop.

La discussion est ouverte…

La Rédaction de xibaaru

laissez un commentaire