la mainmise de Karim Wade révolte les caciques du PDS

Toujours en exil au Qatar, le fils de l’ancien président sénégalais Abdoulaye Wade va occuper un poste clé au sein du Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition) dirigé par son père, qui a écarté Oumar Sarr de la direction du parti.

Karim Wade, 58 ans, a été désigné secrétaire général adjoint du PDS « chargé de l’organisation, de la modernisation et de l’élaboration des stratégies politiques » du parti, indique le communiqué du PDS publié dans la soirée du 9 août et signé de son secrétaire général national, Abdoulaye Wade.

Sous le couvert de l’anonymat, les critiques de certains se font de plus en plus virulentes à l’égard du fils. Depuis la présidentielle, les principales instances dirigeantes du PDS ne se sont jamais réunies. Seuls quelques communiqués – dont celui du renouvellement des instances du secrétariat national – permettent encore d’avoir des nouvelles du premier parti d’opposition.