L’imam de Saint-Louis dénonce l’orgueil, la calomnie et le mensonge

Les musulmans doivent davantage respecter les valeurs familiales et cultiver la vérité et la sincérité, conformément aux valeurs enseignées par l’islam, a indiqué lundi l’imam ratib de la grande mosquée de Saint-Louis, Cheikh Ahmed Tidiane Diallo, dans son sermon prononcée à l’occasion de l’Aïd-el-kébir ou Tabaski, la grande fête musulmane.

Dans son adresse aux fidèles, l’imam les a appelés à cultiver la vérité et la sincérité, afin de s’orienter au quotidien vers une vie de sainteté, en accord avec les recommandations et valeurs de l’islam.

Selon le religieux, des guides spirituels tels que Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké ou Seydi El Hadji Malick Sy, loués pour la portée de leurs actions, ont montré la voie à suivre pour la Oummah islamique sénégalaise, en prêchant « la solidarité, la bienfaisance et le respect de l’autre ».

L’imam a en revanche dénoncé « l’orgueil », « la calomnie », « le mensonge » et le déficit de solidarité envers les démunis, soulignant par exemple qu’acheter « un mouton d’un million de francs CFA, alors que tes parents et voisins n’ont même de quoi payer une brebis, est contraire aux recommandations de l’islam ».

L’imam Cheikh Ahmed Tidiane Diallo, en présence de l’adjoint au gouverneur de Saint-Louis Amadou Diop, représentant le chef de l’Etat, a appelé à « l’unité des cœurs et des esprits » et à l’entre-aide.

Il a aussi appelé à « un retour sincère » vers Dieu, « afin que l’hivernage qui tarde à venir, puisse arroser nos champs et amener la prospérité dans le monde paysan ».

« Les fléaux comme l’homosexualité et la criminalité constituent des tares de notre société qui est en perte de repères et de valeurs, avec l’effrontément de la moralité, alors il faut que les populations, particulièrement la jeunesse, soient imbues de valeurs » léguées par les anciens, « pour une société juste et égalitaire », a estimé l’imam Diallo.