Le Prési doit demander des comptes à…Mansour Faye et Diouf Sarr

4 milliards de FCFA s’envolent : Macky Sall doit demander des comptes à Abdoulaye Diouf Sarr et à Mansour Faye

Les ministres, Abdoulaye Diouf Sarr et Mansour Faye se retrouvent tous deux au banc des accusés. Ils sont indexés par le Président du Mouvement des insuffisants rénaux du Sénégal, Hamidou Diallo qui soutient que 4 milliards de FCFA disparaissent entre le ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr et Mansour Faye chargé du Développement communautaire, de l’Equité sociale et territoriale, qui à ce titre, a sous sa tutelle la Couverture maladie universelle (CMU).

Selon Hamidou Diallo, il existe une magouille autour des kits en hémodialyse qui sont en rupture au niveau de la Pharmacie nationale d’approvisionnement. Bien entendu, dans une République bananière, personne pour s’émouvoir de telles accusations. Mais dans une République soucieuse de bonne gouvernance et de transparence, il y a lieu d’éclaircir cette affaire. 4 milliards de FCFA auraient suffi à la construction d’une trentaine de centres de santé dans des reculées du Sénégal où les populations souffrent d’accès à des structures sanitaires. Grâce à de l’argent acquis à la sueur de ses fronts, dans les terrains de football, Sadio Mané finance en ce moment dans son village natal, Bambani, là-bas à Sédhiou, un centre de santé dont le coût est estimé à 150 millions de FCFA.

Sadio Mané est un exemple aujourd’hui pour le Sénégal où il entre par la grande porte de l’histoire. En choisissant de voler au secours d’une partie de la population, Sadio Mané prouve que nul ne doit être privé de son droit à l’accès au soin de santé. Il serait alors tout simplement scandaleux que de voir que 4 milliards de FCFA destinés à voler au secours de malades d’insuffisants rénaux puissent disparaître sans que le Chef de l’Etat ne puisse réagir, puisque, s’il n’était pas au courant, le voilà à présent informé. 4 milliards de FCFA ont disparu, et selon Hamidou Diallo, ce serait entre Abdoulaye Diouf Sarr et Mansour Faye. Aucun des deux mis en cause ne daigne réagir, si ce n’est le Directeur de la CMU qui est venu voler à leur secours. Le contraire aurait étonné. Ce sont Abdouaye Diouf Sarr et Mansour Faye qui doivent éclairer la lanterne des Sénégalais, et le Président de la République qui n’a de cesse de soutenir qu’il veut l’accès aux soins de santé pour tous, doit réagir.

Mansour Faye doit de nombreuses explications au peuple sénégalais. Jusqu’ici, il ne daigne éclairer la lanterne des Sénégalais sur les conditions dans lesquelles, le contrat d’affermage de la distribution de l’eau a été accordé au groupe Suez au détriment de la SDE. Avec, cette autre accusation, ça commence à faire trop pour cet individu dont à Saint-Louis où il est devenu maire, et qui n’a pour seul mérite que d’être le frère de l’épouse du Président de la République, n’était qu’un illustre inconnu, avant l’accession de Macky Sall au pouvoir.

Quant à Abdoulaye Diouf Sarr, il se trouve cité dans de nombreux dossiers. L’actuel ministre de la Santé est l’homme qui est actuellement de mettre le feu aux poudres en voulant s’immiscer dans le fonctionnement interne de l’Ordre des médecins en toute illégalité. C’est comme si le soupçonnent certains, Abdoulaye Diouf Sarr, comme un loup aux dents longues, aurait des ambitions cachées qu’il a peur d’afficher ouvertement.

Concernant cette affaire de 4 milliards de FCFA, c’est tout le peuple qui doit se dresser et exiger que toute la lumière soit faite. Les activistes du mouvement Nio Lank, Nio Bagn ont encore là, de la matière.

La rédaction de Xibaaru