Ultimate magazine theme for WordPress.

Le président Macky interpelé par un grand militant…indigné

0

« Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République,

« Le passé ne peut se rappeler : mais gardons-nous de l’avenir : il doit occuper seul toute notre attention. » Écrivait Théognis de Mégarre

Monsieur le Président de la République

président

À plusieurs reprises j’ai essayé de vous envoyer des correspondances. Aux fins d’être reçu en ma qualité de citoyen, dirigeant d’un mouvement politique engagé à vos côtés. Pour, autant que les compatriotes à qui vous en faites l’honneur tous les jours, vous entretenir de nos propositions ainsi que de notre point de vue quant à la situation sociopolitique que vit notre pays.

Quoi de plus normal Monsieur le Président de la République ? Pour un militant qui, depuis le jour où il décida de s’engager, n’a ménagé aucun effort, ni par la parole, ni par l’image ni par les écrits ni surtout par les cérémonies sur le terrain, pour la réussite de votre gouvernance du Sénégal que nous avons en partage. Pour une fois encore et pour d’innombrables raisons, je vous écris par ces lignes Monsieur le Président de la République. Des lignes de plus certainement… mais des lignes d’une importance capitale pour moi.

À chaque occasion que j’ai senti le besoin de vous solliciter aux fins d’une audience avec votre auguste autorité Monsieur le Président de la République, j’ai dans la tête des sujets d’une réelle importance dont je dois vous entretenir. Même si ma voix et ma notoriété ne sont pas celle de beaucoup de compatriotes, vous rencontrer à l’occasion d’un tête-à-tête me semble absolument indiqué.

Souvent ce sont les individus les plus médiatisés grâce à diverses attitudes souvent négativement sanctionnées par l’opinion qui ont la chance d’être reçus par votre haute autorité. Me concernant cela reste convenable puisque vous avez sûrement tous les arguments pour accorder ces faveurs à ce type de compatriotes.

Mais retenez excellence Monsieur le Président de la République, que l’ensemble des demandes d’audience adressés à votre honorable bienveillance par ma modeste personne, constituent aujourd’hui une batterie de sujets dont nous pouvons échanger encore plus que jamais. Car chacun en ce qui le concerne, reste d’une saillante actualité. Ayant épuisé toutes les voies légales (courrier au palais, lettres recommandées…), voilà qu’après plusieurs mois de patience, je me suis donc, par cette lettre ouverte, résolu à vous solliciter pour les raisons évoquées plus haut.

Acceptez Excellence Monsieur le Président de la République, l’expression de ma très haute considération.

Mamadou Biguine Gueye

Enseignant

Journaliste Consultant

Coordonnateur du mouvement « Malaw »

laissez un commentaire