Le PRODAC de Macky…détourné, pillé et humilié

Nouveau scandale au PRODAC : Un programme de développement transformé en poule aux œufs d’or

Le Programme des domaines agricoles communautaires (PRODAC) se distingue à nouveau de la pire des manières. Le PRODAC avait été éclaboussé par un des plus gros scandales financiers sous le régime du Président Macky Sall. Au cœur de ce gros scandale, avait été cité le plus grand vociférateur du moment de la République, l’actuel chef de cabinet du Chef de l’Etat, Mame Mbaye Niang. Un gros scandale qui avait même inspiré, le coordonnateur du Forum civil Birahim Seck, à sortir un ouvrage intitulé : « Lettre au peuple : PRODAC, un festin de 36 milliards FCFA ».

Le coordonnateur du Forum civil qui souligne les légèretés administratives qui ont permis un détournement de 36 milliards de FCFA, parle qu’il « s’agit d’une voie ouverte à l’enrichissement illicite rapide mais aussi à la pratique de faux et d’escroquerie ».  Jusqu’ici, ce gros scandale n’est pas élucidé.

On n’en a même pas fini de parler de ce gros scandale dont la personne citée comme étant à son cœur se distingue dans des intrigues et complots, que Pape Malick Ndour, nommé Directeur général du PRODAC au mois de juin 2019 seulement, est accusé de malversations. L’on parle de bamboula au PRODAC pour Pape Malick Ndour et ses proches. En l’espace de quelques semaines, il aurait supprimé plus d’une cinquantaine d’emplois sous le prétexte de dégraisser l’effectif, et servi des pelles de notifications de ponctions sur les salaires d’agents.

Pourtant, au même moment, il procède à des recrutements à tort et à travers, de ses propres parents de sa localité et a promu deux retraités « avec des salaires mensuels faramineux qui pourraient permettre de recruter une vingtaine de jeunes ».

Le PRODAC, dont l’on tarde à voir les résultats obtenus dans le cadre de sa mission, se distingue comme la poule aux œufs d’or de politiciens véreux. Le Président Macky Sall qui a lancé le PRODAC pour en faire un des piliers de sa politique de développement du Sénégal, gagnerait à suivre de plus près ce qui s’y passe actuellement sous Pape Malick Ndour et prendre les sanctions qu’il se doit, mais également ressusciter le dossier sur le scandale des 36 milliards de FCFA et le laisser entre les mains de la justice.

La rédaction de Xibaaru