Ultimate magazine theme for WordPress.

Le Sénégal et la Banque Mondiale signent un accord de plus de 187 milliards

0
Le Sénégal et la Banque Mondiale viennent de signer un accord de financement record de plus de 187 milliards FCFA. Voici le discours prononcé par le Ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo après la signature…
C’est avec un immense plaisir que je procède, aujourd’hui, à la signature d’un nouveau financement de 300 millions de dollars, soit plus de 187 milliards de francs CFA, sous forme d’appui budgétaire décaissable en une seule fois, avec le Directeur des Opérations de la Banque mondiale au Sénégal, Monsieur Nathan Belete.
Il s’agit de la plus grande opération d’appui budgétaire jamais réalisée dans l’histoire de la coopération entre le Sénégal et la Banque mondiale.
Alors que notre pays ’s’apprête à accueillir en juillet 2022, le lancement de l’IDA 20, nouveau cycle de financement de la Banque mondiale durant les trois prochaines années pour ses pays membres, ce financement exceptionnel témoigne de l’excellence des relations que nous entretenons avec les institutions multilatérales, notamment les entités du Groupe de la Banque mondiale.
Un temps arrêté à 180 millions de dollars, soit 108 milliards de francs CFA, le financement a été porté à 300 millions de dollars (180 milliards), suite aux échanges approfondis entre son Excellence Monsieur le Président de la République, Macky Sall, et le Président de la Banque mondiale, Monsieur David Malpass, au cours de son séjour au Sénégal en mars 2022, sur les mesures de mitigation de l’impact de la crise géopolitique en Europe sur les pays de notre continent. C’est dire que cet appui budgétaire arrive à bonne heure et permettra au Gouvernement d’amortir l’effet des multiples chocs exogènes auxquels les populations les plus vulnérables font face depuis trois mois.
Les réformes de cette opération faciliteront une croissance équitable et renforceront, durablement, la résilience des ménages, des entreprises et des finances publiques, avec la mise en œuvre de mesures visant à éradiquer les principaux défis déjà identifiés dans le Plan Sénégal Emergent.
L’ampleur du financement vient, aussi, témoigner de la volonté du Gouvernement de consolider la stabilité des finances publiques et encourager la participation du secteur privé à la création d’emplois soutenus par un secteur de l’énergie plus compétitif et une plus grande connectivité numérique.
Cet appui budgétaire couronne, aussi, les politiques publiques mises en œuvre par le Gouvernement pour renforcer la résilience et la productivité du capital humain, avec le raffermissement du droit du travail des femmes, l’élargissement de l’accès à la protection sociale dont l’extension du champ d’application du Registre national unique (RNU), socle de la politique d’inclusion du Gouvernement, aux diverses formes d’assistance publique, constitue l’innovation majeure.
C’est l’occasion pour moi de remercier mes collègues du Gouvernement, l’ensemble des départements ministériels, entités publiques et privées ayant concouru à la mise en œuvre des réformes, mesures législatives et règlementaires, initiées par son Excellence Monsieur Macky Sall Président de la République, pour donner corps aux deux premiers piliers du PSE que sont le développement du capital humain et la transformation structurelle de notre économie.
Je ne saurais terminer mon propos sans remercier les autorités de la Banque mondiale, notamment Monsieur le Directeur des Opérations de la Banque mondiale au Sénégal, Nathan Belete ainsi que l’ensemble de ses collègues et collaborateurs qui ont activement collaboré avec les services de l’Etat pour le succès de cette opération.
laissez un commentaire