Ultimate magazine theme for WordPress.

Le Système de récépissé (SRE) expliqué aux producteurs

0

A Kaolack, l’ORSRE fait l’état des lieux des entrepôts réalisés dans le centre du pays.

L’Organe de régulation du système de récépissé d’entrepôt (Orsre) a effectué ce Mercredi, une visite des sites de réalisation des entrepôts dans le centre du pays à Kaolack, Kaffrine et Diourbel.

En marge de ces visites, le Directeur de ladite structure Idriss junior Diallo a expliqué aux producteurs que l’Orsre vise à faciliter la commercialisation des productions agricoles en favorisant l’accès à des infrastructures.

Ainsi, le Système de récépissé (SRE) permet à un détenteur de produits agricoles de déposer sa marchandise dans un entrepôt agréé et de recevoir en contrepartie un titre de propriété.

Le SRE favorise la mise en place, au niveau national, d’entrepôts de marchandises de toute nature répondant aux standards internationaux.

La mission a vu la participation des acteurs membres d’organisations qui ont massivement adhéré au projet.

Le mécanisme SRE tel qu’exposé présente pour eux des opportunités économiques et financières.

Selon Driss Jr Diallo, à Thiamène Birane, des réhabilitation s mineures des aérations d’un magasin d’une capacité de 155 tonnes, à Passy, 2 magasins de 1000 tonnes ,1 magasin de 50 tonnes ont été faites. Alors que dans la commune de Thiaré, ont été réalisés 2 magasins métalliques de1000 tonnes à Paka Thiaré (1secco) et 1 magasin de 500 tonnes état neuf à Thiaré Sakho.

Dans les régions de Diourbel et de Kaffrine aussi, les mêmes réalisations ont été faites au profit des coopératives villageoises.

Des satisfactions notées chez De leur côté, les producteurs ont affiché un sentiment de satisfaction par rapport à ce projet est venu à point nommé.

Ces derniers n’ont pas aussi manqué de souligner que ce programme est venu solutionner leurs problèmes financiers. « C’est un outil que nous producteurs d’arachides n’espérions pas avoir à notre disposition ».

Pour sa part, Benoît Diomaye Sarr de l’IFAAD, par ailleurs secrétaire général de la FAEDS qui a fait partie de la mission, a déclaré que le SRE est comme une ristourne mais 1000 fois plus importante.

À signaler que des séries d’ateliers se tiendront à Kaolack du 29 Novembre au 3 Décembre prochain à l’intention des producteurs d’arachide.

Aly Saleh

laissez un commentaire