Ultimate magazine theme for WordPress.

Les turfistes de Mbacké en colère contre le Maire

0

Le feu couve à Mbacké entre le Maire et les amoureux des courses hippiques. En effet, le premier magistrat de la ville veut coûte que coûte céder l’hippodrome aux artisans et faire du reste des parcelles. Ayant eu écho de cette décision, les turfistes de Mbacké ont fait face à la presse ce jour.

Selon Fallou Diokhané, président du CRG (Comité Régional de Gestion) de Diourbel, il n’est pas question de céder l’hippodrome qui est un titre foncier que l’état à octroyé aux populations depuis 1978. Et le président Diokhané de remercier Maître Abdoulaye Wade qui a monté un Haras à Mbacké produisant de bonnes races.

Président du CRG des courses hippiques de Diourbel

Très remonté contre le Préfet du département qui joue au dilatoire avec les turfistes mbackois, Fallou Diokhané lance un appel au président Macky Sall afin que le syndrome de Dougar soit évité. Même l’actuel président du CNG Cheikh Niang est interpellé pour trouver une solution d’urgence en prélude de la journée hippique prévue pour le 18 juillet prochain.

Embouchant dans la même trompette, Thierno Ndoye, Trésorier du CRG de Diourbel demande au Maire de savoir raison gardée en suivant les pas de ses prédécesseurs. Selon lui,  le site est le seul endroit qui reste aux jeunes pour pratiquer le sport.

Trésorier général du CRG des courses hippiques de Diourbel

L’objectif visé par le Maire est de vouloir morcelé le terrain en parcelles pour les vendre ensuite et préparer sa campagne électorale. Chose jugée inacceptable par les populations de Mbacké.

En tout état de cause, la situation risque d’être tendue si l’on prend en compte les menaces de durcissement de la lutte par les turfistes mbackois qui brandissent le vote sanction contre le régime du président Macky Sall si aucune mesure tendant à calmer les ardeurs du Maire Abdou Mbacké Ndao et les esprits des amoureux du cheval.

Abdou Marie Dia pour xibaaru.sn

Laisser un commentaire