Les vieux démons de Macky se réveillent…Il oublie les émeutes

Le président de la République Macky Sall reprend ses airs de politicien endurci. Comme s’il avait oublié les émeutes du mois de mars. Son discours du 08 mars avec le fameux « Je vous ai compris », le discours de la veille de la commémoration de l’indépendance avec la promesse de milliers d’emplois, et le conseil présidentiel sur l’emploi et l’insertion socio-économique des jeunes du 22 avril dernier, n’ont pas eu raison du politicien-président de l’Alliance pour la République (APR), Macky Sall.

Au lendemain des émeutes, le Chef de l’état, en père de la Nation, a promis des milliers d’emplois aux jeunes qui s’inquiétaient pour leur avenir. Et le conseil présidentiel de la semaine dernière a consolidé la nouvelle politique de jeunesse du président de la République. Mais pendant ce temps, le président enfilait son manteau de politicien pour faire de son palais, son quartier général politique. Il y recevait le soir, ses militants de l’intérieur qui venait de Kédougou, Sédhiou, Kaffrine. Avant d’annoncer ses tournées économiques après le Ramadan.

Des tournées économiques qui cachent en effet des campagnes de mobilisation pour des élections locales qui pointent déjà leur nez. Les locales ont été annoncées pour Janvier 2022. Et selon des confrères, le président « Macky Sall qui reprend ses tournées économiques après le ramadan, va procéder à l’inauguration d’infrastructures à Touba, Kaffrine, Kédougou et Sédhiou ». Et toujours selon des sources, « Le président en profitera pour remobiliser ses militants en vue des élections locales ». Une note politique pour conclure la tournée économique du président Macky Sall.

C’est le retour des vieux démons de Macky Sall. Le président part en campagne comme ses ministres, Directeurs Généraux et PCA. Ces derniers n’ont pas attendu la tournée économique du Président avant de se lancer dans des campagnes coûteuses. Abdoulaye Daouda Diallo, Farba Ngom, Cheikh Oumar Anne, Abdou Karim Sall, Doudou Ka, ont ouvert la voie de la campagne électorale pour les locales. Ils ont tous oublié les émeutes et pourquoi les jeunes sont descendus dans la rue ; ils ont oublié pourquoi 12 jeunes sénégalais ont été tués les 3, 4 et 5 mars. Ils ont oublié les larmes et les tristesses. Les revoilà dans les arènes politiques.

Le président remet les tournées économiques comme si elles étaient bénéfiques. Qu’ont-elles donné dans le passé ? Depuis 2012, le président Macky, après les conseils de ministres décentralisés, a initié les tournées économiques. Et ses tournées économiques que l’on peut assimiler à des échappées touristiques présidentielles, sont aussi coûteuses qu’un méga meeting ; l’argent de ces tournées économiques qui est budgétisé peut servir à la création d’emplois ; les tournées économiques sont chiffrées à une centaine de millions. Macky pourrait bien nous épargner ce folklore politique avec ces cortèges interminables.

Après son discours guerrier du 22 avril où il déclarait avec force que des émeutes d’un tel genre ne se reproduiraient plus, Macky Sall se croit sorti d’affaire au point de considérer les acquis du conseil présidentiel comme une victoire. Il a déjà oublié les jeunes et pense aux locales. Des échéances qui seront décisives pour l’avenir du politique du président de la République. Même si pour certains observateurs, le président Macky aurait pu faire de ses tournées économiques improductives, des conseils présidentiels décentralisés sur l’emploi des jeunes.

La Rédaction de xibaaru

laissez un commentaire