Ipres…La CNTS conteste le décret de Macky

Le président Macky a-t-il outrepassé les mesures de nomination du DG de l’Ipres (Institution de prévoyance retraite du Sénégal) ? Selon la plus grande centrale syndicale du pays, La CNTS (Confédération nationale des Travailleurs du Sénégal), le président Macky a empiéter sur les prérogatives de l’Ipres…

La Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (CNTS) dirigée par Mody Guiro, désapprouve le mode de fonctionnement du nouveau Directeur Général de l’Ipres. Pour cette intersyndicale, la nomination du directeur est du ressort du Conseil d’administration et non du président de la République.
« L’IPRES n’est pas la propriété de l’Etat pour que le président nomme quelqu’un à sa tête. Amadou Lamine Dieng devait être nommé par le conseil d’administration de L’Ipres à la tête de l’Institut de prévoyance retraite du Sénégal en remplacement de Mamadou Sy Mbengue » selon la CNTS.

Et toujours concernant le décret de limogeage du DG Mamadou Sy Mbengue de l’IPRES, la CNTS demande au Chef de l’Etat de respecter la procédure : « L’Ipres a une autonomie de gestion. A la Cnts, on ne saurait accepter aucune compromission là-dessus. Que le Chef de l’Etat rapporte ce décret, qu’il y ait un appel à candidature, les Sénégalais postulent et le meilleur d’entre eux sera choisi. Voilà ce que nous avons toujours fait et nous tenons à être encore dans cette dynamique », a rappelé la CNTS de Mody Guiro.