Ultimate magazine theme for WordPress.

Locales à Dakar : Wade toujours perdant, Macky jamais gagnant…Et si c’était

0

Les élections locales du 22 janvier 2022, selon certains analystes politiques, s’annoncent serrées. Mais la rédaction de xibaaru a mis les forces en présence et ce qui ressort de ses investigations montrent que la course à la mairie de Dakar ne sera pas aussi compliquée qu’on le pense. En se basant sur le parcours des différentes formations dont des responsables ont candidaté pour la mairie de Dakar et les habitudes de vote des Dakarois, le résultat est surprenant.

Les forces en présence

La mairie sera convoitée par trois grandes formations politiques.

La première formation politique qui est obligatoirement candidat est le Tawaxu Dakar de khalifa Sall qui cette fois va sous la bannière du Yewwi Askan Wi qui est une coalition de près de 30 partis dont les plus significatifs sont Les Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (PASTEF) de Ousmane Sonko, le Parti de l’unité et du rassemblement (PUR) du Marabout Moustapha Sy, et de grands responsables politiques dont Aïda Mbodj, Aminata Lô Dieng, Cheikh Tidiane Dièye, Cheikh Bamba Dièye, Malick Gackou, Ahmeth Aïdara, Habib Sy, Boubacar Camara.

La seconde formation politique qui convoite Dakar, est celle créée par le patriarche de la politique Sénégalaise, Abdoulaye Wade. Le « Gorgui » a repris des partis de sa « Coalition gagnante Wattu Senegaal » composé d’AJ/PADS de Mamadou Diop Decroix et Bokk Gis Gis de Pape Diop. Mais cette fois, la coalition du Gorgui est renforcée par deux autres coalitions dont le Congrès de la Renaissance Démocratique (CRD) composée de 8 partis et de la coalition JOTNA composée de 17 partis politiques.

Et la dernière coalition qui ne voudrait pas laisser la capitale à qui que ce soit, est la mouvance présidentielle et sa machine électorale qui est le Benno Bokk Yaakaar. Composé du parti de l’Alliance Pour la République du Président Macky Sall et de deux grands partis dont le légendaire parti socialiste de Aminata mbengue Ndiaye et l’Alliance des Forces de Progrès du vétéran moustapha Niasse, Benno Bokk Yaakar est la formation dont plusieurs responsables ont déjà déclaré leur volonté de briguer la Mairie de la capitale…

Taxawu victime de Khalifa Sall

Khalifa Sall a montré ses limites politiques. Il a gagné les locales en 2009 avec l’aide du parti socialiste qui contrôlait encore plusieurs communes de Dakar. Et en 2014, Khalifa Sall a rempilé à la mairie de Dakar bien qu’ayant été en ballotage dans plusieurs communes de la capitale, avec l’aide du dissident du PDS, Moussa Sy qui contrôlait les Parcelles Assainies. « Qui gagne Parcelles, gagne Dakar » selon les analystes politiques.

Mais aujourd’hui sans les Parcelles et sans un Moussa Sy contesté, Khalifa Sall est diminué. Ensuite il a perdu plusieurs communes qui ont basculé dans Benno Bokk Yakaar…La division guette aussi sa coalition avec l’échappée solitaire de Barthélémy Dias…Aucune chance pour Tawaxu en 2022.

Wade n’a jamais gagné le POINT E

Abdoulaye Wade habite le Point E depuis les années 70. Mais il n’a jamais été maire. Sa formation, le PDS a eu l’occasion de diriger le Point E mais avec le concours de feu Cheikh Sadibou Fall dit Claude, un enfant de la cité. Wade et son fils ont toujours été battu dans leur centre de vote. Et Wade et le PDS ont dirigé la capitale de 2002 à 2009 avec Pape Diop. Mais le vieux avait bénéficié du basculement des Parcelles.  Mbaye Ndiaye, Moussa Sy et Lamine Ba y ont fortement contribué.

Aujourd’hui, tous ses artisans de sa victoire en 2002 ne sont plus dans le PDS. Et Pape Diop n’a plus sa côte de popularité dans la capitale. La preuve, les dernières élections locales ont été catastrophique pour Bokk Gis Gis à Dakar…Wade et sa coalition ne gèrent aucune commune de la capitale.

Au Sénégal, les dakarois ont toujours eu horreur du parti au pouvoir…Et ce depuis que l’élection du maire est soumise au suffrage des citoyens. Et depuis 2002, le parti au pouvoir n’a géré la mairie que pendant 7 ans. Et Benno Bokk Yaakaar ne va pas échapper au châtiment des dakarois. Et au-delà du ressentiment des habitants de la capitale pour Benno, c’est la multitude des candidats qui va amenuiser les chances de Macky de voir un maire de sa mouvance. Tous les candidats de Macky seront sanctionnés par les dakarois même s’ils sont bons…Abdoulaye Diouf Sarr, Amadou Ba et Mame Mbaye Niang vont faire les frais de l’impopularité de Macky dans la capitale.

Et si le prochain maire de Dakar était issu de l’alliance de « tous contre Macky » ? ou encore le fruit d’une alliance contre nature…Wade et Macky contre le Yewwi Askan Wi.

A suivre…

La Rédaction de xibaaru

laissez un commentaire