Long silence…Idy va parler, Karim manipule et Khaf prie

Long silence : Pourquoi, c’est Idrissa Seck qui capte l’attention

Personne ne peut le nier. Idrissa Seck demeure un fin politicien. Une personnalité qui compte dans le landernau politique. Qu’on le veuille ou non, ses sorties ont toujours fait le chou gras de la presse. Même, ses silences alimentent les débats. Le patron du parti Rewmi a toujours su utiliser son charisme pour se mettre en face du régime en place ou même lorsqu’il est avec le pouvoir.

Ces temps derniers, le long silence observé par Idrissa Seck fait l’objet de toutes sortes de spéculations. Une stratégie bien élaborée par Idrissa Seck qui, malgré son silence, capte toujours toutes les attentions.

Il semble qu’il est décidé dans les prochains jours à sortir de son long silence. Une sortie qui va être guettée de toutes parts. D’autant que, Idrissa Seck a l’habitude de sorties spectaculaires qui attirent toutes les attentions. Sur ce plan, n’est pas Idrissa Seck qui veut !

Loin du Sénégal, confiné dans son exil doré au Qatar, Karim Wade lui aussi silencieux sur l’actualité politique nationale, se contente dans l’ombre, de tirer les ficelles qui le mèneront droit à la tête du Parti démocratique sénégalais (PDS) en remplacement de son père Me Abdoulaye Wade.

Waaw ki, ku mu yaab ? (De qui se moque-t-il ?). Pour mesurer son poids politique, il faut dire que les Sénégalais ne se soucient guère de la longue absence de Karim Wade du pays, ni même de son silence sur les sujets de l’actualité politique. Karim Wade ne peut pas être comme Idrissa Seck qui a réussi à tracer son chemin, alors que lui veut bénéficier de l’aura de son père Me Abdoulaye Wade qu’il manipule au point de dresser contre ce dernier, des franges importantes du PDS. Karim Wade a intérêt de changer de posture, et s’adresser aux Sénégalais, s’il veut compter sur le plan politique.

Tout le monde n’est pas Idrissa Seck. Khalifa Ababacar Sall observe lui aussi le silence. Il a disparu du champ politique. A quelle fin ? L’opinion ne se soucie guère de son silence. Comme quoi, toutes les attentions sont portées vers Idrissa Seck.

La rédaction de Xibaaru