Ultimate magazine theme for WordPress.

Essoufflé par l’opposition…Macky trouve une porte de sortie pour 2024

0

Jamais un président n’a été aussi adulé que Macky Sall. Il ne se passe plus un seul jour sans que l’opposition ne décoche des flèches envers le chef de l’Etat. Le locataire du Palais est devenu seul face à toutes ses attaques. Les personnes qui étaient censées être des remparts devant ses attaques ont toutes fui. La task-force est devenue inexistante, les membres du gouvernement ont peur de faire face aux opposants. A cela s’ajoute la pression de la rue qui s’est accentuée depuis les évènements du mois de mars. Cette offensive lancée par les adversaires du locataire du Palais l’a essoufflé. Mais Macky a trouvé une porte de sortie. Faire revenir la primature.

C’est le 14 Mai 2019 que le Gouvernement avait annoncé que le président de la République avait promulgué la loi constitutionnelle portant suppression du poste de premier ministre. Une réforme controversée voulue par Macky Sall dès le début de son second mandat. Mais depuis lors, Xibaaru n’a cessé d’alerter sur la nécessité de sa restauration. Le président Macky Sall faisait fi de ces alertes. Et l’avenir a donné raison à la rédaction. Deux ans après le locataire du Palais annonce, en Conseil des ministres, que le poste de PM sera restauré.

Une nouvelle qui tombe à pic. Mais pour ne pas se ridiculiser et ridiculiser le Président, les théoriciens de cette thèse tentent d’expliquer la volte-face de Macky Sall. Si on en croit à des personnes comme Ismaila Madior Fall, le tailleur de la Constitution, Macky assurera la présidence de l’Union Africaine. Et dans cette situation il aurait besoin de quelqu’un pour le seconder dans l’exécutif. Mais c’est faux, la raison est autre. Le chef de l’Etat a fait une erreur de casting.

Et il s’en est rendu compte trop tard car ses adversaires ont pris la balle au rebond. L’opposition ne laisse plus une seule marge de manœuvre à Macky Sall. Le chef de l’Etat a réduit une partie de l’opposition à sa plus simple expression. Mais malheureusement, il lui reste des opposants très hostiles qui puisent ce qui lui reste de force. Des personnes comme Ousmane Sonko, Barthélemy Dias ou Bougane Gueye Dany ne ratent jamais l’occasion de pilonner le « Macky ».

La bataille de la rue est une autre cause de virage de Macky Sall. Depuis les douloureux évènements du mois de mars, la pression de la rue s’accentue. Les jeunes, poussés par certains opposants, continuent de défier les forces de défense et de sécurité. Quand Ousmane Sonko tire sur Macky on ne voit ni n’entend Mahmoud Saleh et sa task-force. Ils se terrent tous dans leur trou en attendant que la tempête passe.

Or, du temps du premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne, les choses se passaient autrement. Dionne réussissait toujours à trouver à Macky Sall une porte de sortie. Contrairement aux personnes qui gravitent, aujourd’hui, autour du chef de l’Etat. Alors l’opposition aura réussi à faire une bonne chose. Faire prendre conscience à Macky qu’il est le président le plus mal entouré. Et pour combler ce gap, il a impérativement besoin de son premier ministre.

En route pour la présidentielle de 2024, Macky Sall aura besoin d’avoir autour de lui une personne de « confiance » en qui il pourra compter le moment venu. Ce parce qu’il aura deux options : rendre le pouvoir mais en ayant un dauphin pour ces élections ou forcer le troisième mandat et faire face à la colère de la rue. Mais dans ces deux cas il aura besoin d’une personne pour le soutenir. Et le futur PM aura ce rôle.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire