Lutte : Le président des promoteurs jette l’éponge

Pape Abdou Fall (à gauche) et le président du CNG de lutte, Bira Sène (à droite)

Le président des promoteurs de lutte, pape Abdou Fall vient de démissionner de son poste, et a même quitté le groupe WhatsApp des promoteurs. Pour protester contre « un favoritisme et une mafia au niveau de l’instance dirigeante qu’est le CNG de lutte ».

Mais selon certains acteurs de la lutte, le président des promoteurs contesterait les nouveaux critères requis par le Comité National de Gestion de la lutte (CNG).

Ci-dessous les critères imposables à tous les promoteurs par le CNG de lutte :

« le promoteur, les managers des lutteurs, de même que les lutteurs doivent détenir des licences en cours de validité ; le promoteur doit remettre, aux managers des lutteurs, une avance de 50% sur le cachet des lutteurs, en présence d’un membre du CNG ; déposer à la direction administrative du CNG une caution d’un million (1.000.000) FCFA, remboursable après la tenue de la manifestation à la date retenue à cet effet ».

laissez un commentaire