Macky demande plus d’efficience…dans les secteurs de la Santé et de l’éducation

Le Président Macky Sall, lors du conseil présidentiel sur la relance de l’économie, a secoué certains syndicalistes. Interpelé ce mardi sur les secteurs sociaux par Cheikh Diop de la Cnts/Fc, le Chef de l’Etat estime que l’Etat a suffisamment fait pour l’éducation et la Santé au Sénégal.

« Si vous prenez le budget 2021, sur 3 900 milliards, il y a 1000 milliards pour l’Education, entre l’Enseignement supérieur, l’Education nationale et la Formation, soit 25% du budget. Pour la Santé, c’est 250 milliards, hors validation du plan d’investissement. C’est donc 1250 milliards rien que pour l’Education et la Santé », dit le Président.

Selon Macky Sall, il se pose un souci d’efficacité. Le chef de l’Etat considère d’ailleurs paradoxal que les secteurs les mieux dotés soient les plus instables. « Plus on injecte, plus c’est instable, c’est ça le paradoxe. Ces secteurs devraient se stabiliser, compte tenu des efforts consentis ces dernières années», martèle-t-il.

Par conséquent, le président pense que c’est plutôt au gouvernement de revendiquer et non les acteurs sociaux. « Il n’y a plus de prétexte, ils sont assez dotés. A l’Etat d’exiger en retour de l’efficacité », a-t-il lancé. Une efficacité qui, selon le Chef de l’Etat, passera par les réformes dans l’Education et la Santé.