Ultimate magazine theme for WordPress.

Mamadou Dione : « Respectez le Président Abdoulaye Baldé »

0
Respectez le Président Abdoulaye BALDÉ, Respectez l’UCS !!!
La violence, le manque de sincérité et surtout le manque de respect à l’endroit du Président de l’UCS Abdoulaye BALDE, se sentent clairement sur  » la voix » et le regard de ce Mr Sagna qui s’exprimait au nom du « bloc des leaders émergents », comme si lui et son groupe ont travaillé pour Sonko…Oui, il est permis de se poser des question, vu son empressement à reconnaître la victoire évidente de Sonko « en Casamance », il l’affirme si fièrement comme s’ il a, lui, quelque chose à y gagner.
Nous autres de l’UCS, sommes alors obligés de préciser à leur monde, puisqu’eux seuls semblent l’ignorer, qu’une analyse de résultats ou une évaluation des élections ne se passe pas de la sorte.
Il est si évident qu’après plusieurs semaines de campagne, le bilan à établir est du ressort des États majors politiques. C’est à eux de le faire et en toute responsabilité face à la presse. Ils (états majors politiques) le savent tous, un premier début de solution est de reconnaître les erreurs cumulées, car c’est aussi curatif que tout autre remède. La mouvence présidentielle ne peut espérer gagner à Ziguinchor tant qu’ils ne cesseront de fragiliser Abdoulaye BALDE.
Si esseulé dans sa mise en selle à tout prix de son ami et bienfaiteur Doudou Ka dont il vente les mérites jusqu’à ne citer que Baldé parmi tous ces gens là….Quelle piètre façon de vouloir lui faire incarner à lui seul la défaite en Casamance !!! Plus qu’inacceptable, c’est de l’acharnement sournoi qui frise le harcèlement même. On s’interrogeait déjà lorsqu’hors contexte, des articles commandités s’attaquaient à BALDÉ : « Abdoulaye BALDÉ dérange qui » ???
Depuis quand le Pr Macky Sall a-t il gagné « la Casamance » depuis 2012 ?? Qu’on donne les preuves? Il (le Pr Macky Sall) a perdu Ziguinchor en 2012, en 2014, en 2019, en Janvier 2022, et en juillet 2022. Où était Doudou Ka ??? Il était certainement à la planète Mars ou à Nepturne, comme c’est lui et lui seul qui peut se battre comme un beau diable pour faire gagner le Pr Macky Sall en Casamance.
Il est donc clair que le monsieur en service commandé nous a livré une fausse évaluation doublée d’une fausse lecture des résultats en « Casamance », puisqu’à Sédhiou c’est la percée de Wallu Askwi et que Kolda demeure bien BBY. Monsieur fait semblant d’ignorer que la difficulté à gagner des élections à Ziguinchor face à Sonko est la même que celle de gagner à Dakar face à Khalifa Sall, tout comme celle de gagner Mbacké (Touba) face au Président Abdoulaye WADE…ou celle de faire gagner l’opposition dans les départements de Podor, de Matam, ou de Fatick face au Pr Macky Sall. Cela s’appelle fief ou base politique !!!
Seuls les opportunistes à la « panse bien remplie » par leur bienfaiteur qu’ils s’évertuent coûte que coûte à mettre en scelle en ne parlant d’ailleurs que d’argent, ignorent cette réalité. Alors tant pis pour eux !!!
Une évaluation sérieuse confirmerait, sans aucun doute, la réalité évidente: les difficultés du Président Macky Sall dans la région de Ziguinchor procèdent de la non acceptation, par ses lieutenants, du leadership de Abdoulaye BALDE.
En vérité, le Président Abdoulaye Baldé qui a toujours constitué la force politique n’a été que combattu et affaibli au fil des années, bien après son alliance avec BBY.
Si l’estime et l’affection du Président Macky SALL à l’endroit de Abdoulaye BALDE ne font aucun doute, par contre la jalousie et l’absence de sincérité des lieutenants locaux de BBY, avec la complicité de faucons du palais, a fini de porter un sacré coup à  l’Union centriste du Sénégal (UCS). Ces derniers craignent que son aura ne leur fasse ombrage au sud. Ils lui affichent le sourire en public et en privé le combattent férocement pour que ni lui, ni son parti ne soient jamais responsabilisés dans l’attelage…Cela a fortement contribué à élargir le boulevard à Sonko qui ne cesse de ramasser au passage tous les frustrés de l’UCS.
L’UCS est le seul parti allié à BBY à n’hériter d’aucune responsabilité sérieuse dans la mise en oeuvre de la politique du Président Macky Sall depuis décembre 2018. Même des mouvements insignifiants sont jusqu’ici mieux responsabilisés…Dans ces conditions où il fallait en revanche assumer tout le passif de BBY à Ziguinchor, ce n’est pas surprenant que l’allié combattu (UCS) ait largement reculé dans son fief.
Nous sommes sûrs et certains qu’aujourd’hui, plus que jamais, il nous faut une réflexion poussée et rapide avec des convictions fortes aux fins de préserver les intérêts de notre parti…la force réelle du Président Abdoulaye BALDÉ, c’est l’UCS. Fragiliser l’UCS, c’est fragiliser le parti allié à BBY.
DIONE Mamadou
Coordonnateur national des Cadres de l’Union centriste du Sénégal (UCS)
laissez un commentaire