Mandanda fâché après la défaite de Marseille

Le visage marqué, Steve Mandanda accusait le coup vendredi, après la défaite de l’OM à Amiens (3-1) en ouverture de la neuvième journée de Ligue 1. Le gardien olympien, qui refuse de se cacher derrière les excuses de l’arbitrage ou des absents, appelle à une remise en question.

Après trois matchs nul d’affilée, l’OM replonge avec une défaite à Amiens ce vendredi (3-1), en ouverture de la neuvième journée de Ligue 1. Un revers qui fait mal pour le club, sixième du classement en attendant les autres résultats, qui s’apprête à connaître un tunnel de matchs bien compliqués après la trêve internationale (déplacement chez le PSG, réceptions de Lille et de l’OL d’affilée).

« C’est une grosse déception parce qu’on perd… c’est difficile. On fait beaucoup d’erreurs, on ne concrétise pas le peu d’occasions qu’on peut avoir. On ne mérite pas forcément de gagner. L’arbitrage ? Il y a des situations que je pense quasi identiques (côté OM et côté Amiens ndlr) mais deux décisions différentes. Mais on ne peut pas non plus se cacher derrière ça », insiste Steve Mandanda en zone mixte.

« On l’avait dit que ce serait une saison vraiment difficile »

Si Amiens a signé son deuxième but sur penalty pour une faute de Caleta-Car sur Guirassy, l’OM aurait pu prétendre aussi à un penalty pour une faute du premier buteur Aleesami sur Germain. Comme son entraîneur André Villas-Boas, le gardien marseillais n’a pas voulu s’en servir comme excuse.

« Il y a plusieurs choses qu’on n’a pas maîtrisées et on perd. On l’avait dit que ce serait une saison vraiment difficile, poursuit Mandanda. En plus on a beaucoup d’absents et ça se voit. Mais on ne peut pas se cacher derrière ça. A part travailler, travailler, travailler… il n’y a que ça qu’il nous reste à faire. Dans le vestiaire, il y a de la déception. Et il y a une remise en question à avoir sur pas mal de choses. Parce que quand on n’est pas capables de gagner ces matchs-là, c’est qu’on ne fait pas tout bien. »