Ultimate magazine theme for WordPress.

Moustapha Diakhaté : « Le M2D veut soustraire Sonko de la Justice »

Moustapha Diakhaté en colère contre la grâce accordée à Luc Nicolaï condamné pour détention de drogue
0

Moustapha Diakhaté était l’invité du Grand jury de la Rfm de ce dimanche. L’ancien directeur de cabinet du Président Macky Sall s’est exprimé sur l’affaire Sonko-Adji Sarr dans laquelle. L’ancien parlementaire a chargé lourdement le leader de Pastef. Il a refusé d’accepter que les personnes décédées dans les manifestations sont des martyrs.

« Moi, ce qui m’oppose au M2D, c’est que je ne crois pas qu’il lutte pour la démocratie. Une sénégalaise a porté plainte contre Sonko pour viol. Monsieur Ousmane Sonko au lieu de faire face à son accusatrice, a politisé une affaire qui relève du privé en disant qu’il est victime d’un complot d’Etat ourdi par le président de la République, le ministre de l’Intérieur et le procureur de la République », dit-il sur les ondes de la Rfm.

Moustapha Diakhaté de rembobiner : « Mais les faits démontrent qu’il n’y a pas l’ombre d’un complot d’Etat contre Ousmane Sonko. Il a politisé quelque chose qui relève du privé. Mieux il a insurrectionnalisé. Et les sénégalais de bonne foi ont cru qu’il est victime de complot, ont répondu. Mais manifestement, aujourd’hui, il est clair qu’il n’y a pas un complot. Ce qui reste à faire, c’est de laisser la Justice faire son travail pour que la plainte d’Adji Sarr aboutisse à un jugement ou à un non-lieu », rajoute l’ancien député.

Selon l’ancien directeur de cabinet, le M2D veut soustraire Sonko de la Justice et c’est inacceptable. « On ne peut pas vouloir, en même temps combattre l’immixtion du président de la République dans la marche du pouvoir judiciaire et en même temps demander à ce que la rue débouche sur l’arrêt d’une procédure judiciaire entre des citoyens », dit-il.

« La lumière doit être faite sur cette question-là. Je vois souvent qu’on les présente comme des martyrs. Un martyr c’est quelqu’un qui est mort pour une cause. Notamment une cause juste. Ces gens-la sont morts par la manipulation. Par un mensonge. Parce qu’ils sont descendus dans la rue croyant fermement qu’il y a un complot ourdi par l’Etat contre Ousmane Sonko. Donc c’est sur la base d’un mensonge qu’on les a mobilisés et sur la base d’un mensonge qu’ils ont été tués. Donc on ne peut pas les présenter comme des martyrs. Ils ont victimes de manipulation et surtout de M. Sonko », conclut M.Diakhaté.

laissez un commentaire