Ultimate magazine theme for WordPress.

Opposition en lambeaux : Sonko taille, Bougane découpe…

0

Les partis politiques se sont lancés dans la course pour les élections locales prévues le 23 janvier 2022. A cinq (5) mois de ces joutes électorales, l’opposition sénégalaise est en train de se fissurer. Elle n’arrive pas à trouver un point de chute. Alors que le marabout-politicien Serigne Moustapha Sy annonçait la création d’une grande coalition, Bougane Gueye Dany vient d’ouvrir un nouveau front. Ce nouveau-né est un véritable coup de pied sur la fourmilière d’Ousmane Sonko qui veut bouter Macky hors du pouvoir.

Les démons de la division planent encore sur l’opposition sénégalaise. Alors que les locales pointent le bout de leur nez, les querelles de leadership voient le jour. Le leader du mouvement « Gueum Sa Bopp » ne compte pas être un suiveur au sein de cette opposition. Ce lundi, il a mis sur pied sa nouvelle coalition.

Coalitions de l’opposition…Bougane et Sonko se plagient

La Grande « Coalition Gueum Sa Bopp » de Bougane est composée de douze (12) partis politiques légalement constitués, quinze (15) mouvements et douze (12) personnalités politiques. Une véritable petite armée qui s’est rangée derrière le PDG du groupe D-Média. En agissant ainsi, il vient de se démarquer de la coalition des quatre (4) grands, annoncée par le guide des Moustarchidine, Serigne Moustapha Sy.

Le leader du parti des Patriotes du Sénégal, pour le travail, l’éthique et la fraternité (Pastef), Ousmane Sonko, Khalifa Sall, Karim Wade et Serigne Moustapha Sy devaient être les 4 têtes de fil qui constitueraient cette grande opposition. Mais Bougane a pris son propre chemin se démarquant ainsi d’eux.

Depuis quelques mois, il ne cesse de s’affirmer politiquement. En effet, il multiplie les attaques contre Macky Sall et son régime. Et son opération « Tiib Tank » a porté ses fruits dans certaines parties du territoire national. Mais même s’il ne l’affirme pas encore clairement. Il n’est pas encore prêt à s’aligner derrière le député accusé de viols par la masseuse Adji Sarr. Ils ont les mêmes ambitions…diriger le pays.

Ousmane Sonko, depuis qu’Idrissa Seck a rejoint la coalition « Mbourok Sow » de Macky Sall, se comporte comme le leader affirmé de l’opposition. Ses sorties sont dignes de celles d’un chef. Mais depuis que l’affaire « Sweet Beauty » a éclaté, il perd sa cote de popularité. Au moment où le leader de « Gueum Sa Bopp » marque des points dans le cœur des sénégalais. Ce parce qu’il fait face, stratégiquement, à Macky Sall. Contrairement à Sonko qui prône la violence.

Avec sa coalition, il est sur les traces de Sonko qui avait dernièrement enrôlé 13 partis politiques et mouvements. Bougane lui vient d’augmenter ses rangs avec trente-neuf (39) mouvements et partis. Il devient un véritable adversaire pour le leader de Pastef qui n’a d’yeux que pour le fauteuil présidentiel. En plus de Macky, le Patriote en chef devra faire face à Bougane qui vient de multiplier ses forces par trois (3).

L’opposition est en train de tomber dans le piège de la mouvance présidentielle. La division est actée et c’est Benno qui en bénéficiera. Bougane et Sonko sont deux béliers qui ne peuvent pas partager le même enclos. Leur bataille sera rude pour les prochaines élections au grand bonheur de Macky et ses alliés.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire