Ultimate magazine theme for WordPress.

Pape Abdoulaye Touré tape sur Ahmed Aïdara et Khadija Mahecor Diouf

0

Ahmed AÏDARA (Maire de Guédiawaye) et Khadija Maïkor DIOUF (Mairesse de Golf Sud), un minimum de respect et de considération, est ce trop demandé ?

Ahmed AÏDARA nous a fixé un rendez-vous à 13h. Nous l’avons attendu jusqu’à 17H sans qu’il se pointe ni nous informer de son indisponibilité de dernière minute. C’est également la même chose qui s’est répétée avec Khadija Maïkor qui nous avait donné un rendez-vous à 19H chez elle et nous y sommes restés jusqu’à 22H sans voir son ombre.

Depuis des mois, des jeunes militants et sympathisants des partis politiques de l’opposition ont été injustement emprisonnés par le dictateur Macky SALL et sa justice, des jeunes comme nous, ont porté le combat pour leur libération. Depuis lors, nous interpellons certains hommes politiques sur cette question préoccupante, mais certains refusent même de nous recevoir.

À un moment donné, il faut qu’on se dise la vérité en face, parce que certaines personnes pensent être plus importantes ou supérieures à d’autres. Pourquoi certains hommes politiques qui, à chaque fois que leur liberté est menacée appellent à la mobilisation des jeunes, mais si ces derniers se font arrêter, ils brillent de par leur absence.

Ce n’est pas trop demandé, de faire une capsule vidéo d’une minute au maximum pour dire à vos militants et sympathisants de se mobiliser pour la libération de Outhmane Diagne, Papito Kara, Cheikh Oumar Diagne, Abdou Karim Gueye, Amy Dia et consorts ; ou d’être présent aux manifestations ou d’envoyer une délégation qui vous représentera. Ce n’est pas du tout trop demandé.

Mais heureusement que nous nous sommes engagés pour la défense de notre démocratie et au service exclusif du Peuple Sénégalais. Car, certaines personnes ne méritent pas que vous perdez une minute de votre temps.

Le rapport entre les politiques et les citoyens engagés au service de leur peuple doit se baser sur du respect réciproque mais non sur un esprit de supériorité.

Fii kén gueunoufi kén dioudou baa sonéké cii ay diaffé diaffé beugg nitt yii diokk et sou nitt yii néké cii ay diaffé diaffé dolén bougé fii nguén tokk. C’est vraiment triste.

 

Pape Abdoulaye TOURE

laissez un commentaire