Pétro Tim-ANOCI…Macky accepte ce que Wade a refusé

Aliou Sall auditionné sur l’affaire Pétro-Tim : Macky Sall pas dans les traces de Me Abdoulaye Wade

Le Doyen des juges d’instruction a assurément du pain sur la planche. Lui qui hérite de l’enquête sur les contrats pétroliers signés par le Sénégal, notamment l’affaire Pétro-Tim dont de gravissimes soupçons pèsent sur Aliou Sall, le frère du Président de la République du Sénégal. Selon la clameur, Aliou Sall aurait touché des pots de vin dans cette affaire à plusieurs milliers de milliards de FCFA. A travers cette affaire, c’est le devenir d’une nation qui se trouve en jeu.

Le tollé a été tel lorsque des révélations ont été faites, que l’Etat du Sénégal a été obligé de s’autosaisir en lançant une plainte contre X. Ce qui a conduit le Procureur de la République à charger la Division des investigations criminelles (DIC)) à entendre toutes les personnes ayant des dossiers sur cette affaire, puis à s’ouvrir au Doyen des juges d’instruction. Il faut dire que cette affaire constitue une première au Sénégal. Des scandales, le Sénégal en a connu. Mais, pour une fois, il faut le reconnaître, la justice qui s’est saisie de cette affaire, accepte d’auditionner toutes les personnes citées.

Du temps du régime du Président Me Abdoulaye Wade, que n’a-t-on dit sur les accords signés dans le cadre des travaux pour les préparatifs de l’Organisation de la conférence islamique (OCI). Les scandales ont été nombreux. Et qui était au centre de cette affaire. Evidemment, Karim Wade bombardé par son père, Président du Conseil de surveillance de l’Agence nationale pour l’Organisation de la conférence islamique (ANOCI). Malgré, les nombreux scandales dénoncés, jamais la justice n’a été saisie. Il faut dire que le dossier de l’ANOCI était devenu tabou au sein de la justice. Pour l’affaire Pétro-Tim, le Président de la République, Macky Sall a au moins l’audace de saisir la justice et de laisser libre cours à celle-ci d’auditionner toutes les personnes qui peuvent être impliquées ou pouvant permettre à la manifestation de la vérité. Principal personnage cité dans cette affaire, Aliou Sall, le frère du Président de la République, fait lui aussi l’objet d’audition. Un grand pas franchi par le Sénégal. A une autre époque, l’actuel Président de la République, Macky Sall s’est vu contraint à la démission de son poste de Président de l’Assemblée nationale pour avoir voulu faire faire auditionner par le parlement, Karim Wade sur les accusations qui portaient dans le dossier de l’ANOCI.

La rédaction de Xibaaru