Ultimate magazine theme for WordPress.

Présidence de la FSF : Cheikh Mbacké Sène croit en Augustin Senghor

0

Cheikh Mbacké SENE : « Je suis convaincu que le Sénégal aura son premier titre majeur avec Me Augustin Senghor, si on lui accorde ce mandat ».

Mady Touré a le droit de se présenter. Il peut avoir des ambitions. On est en démocratie. Mais j’aurai aimé que l’unité soit maintenue derrière Me Augustin Senghor.
J’espère que les votants auront suffisamment d’intuitions pour comprendre que ce serait une erreur monumentale de confier la gestion du football national à un candidat comme Mady Touré qui est sans expérience en la matière.
Je le dis sans parti pris en mettant en avant l’intérêt du football national tel que je le ressens. Je n’ai pas d’état d’âme là dessus. Il ne faut pas confondre ambition pour son pays et règlement de compte. Ce serait une erreur de confier le football sénégalais à une personne qui n’a aucune expérience en la matière, surtout en cette période cruciale avec une génération de joueurs en maturité. Sur la balance, les deux candidatures n’ont pas et ne doivent pas avoir le même poids. Durant les magistères de Me Augustin Senghor le football sénégalais à tellement mûri et tellement aguerris sur énormément d’aspects.
Jamais on a été si proche d’un titre majeur
Il nous manque toujours ce premier titre majeur certes. Mais l’erreur est de reposer tout jugement sur le bilan de la sélection A qui s’est, quoique confortablement installée sur le toit du continent malgré l’absence de titre majeur. Il faut considérer la gestion du football national dans son ensemble. Jusqu’avant la pandémie, toutes catégories confondues ont régulièrement compéti. Les sélections de petites catégories ont disputé entre 2011 et maintenant au moins 7 à 8 finales de compétitions majeures et remporté quelques titres sous régionaux non négligeables. C’est en direction des titres majeurs. Jamais on a été si proche d’un titre majeur. On a la génération qu’il faut et l’expérience qu’il faut.
Pour les trophées que certains qualifient de mineurs, je dirai que le plus important a été la régularité qui a permis de constituer une arrière-cours et un viviers de relèves pour la sélection A et pour le football national. Krépin Diatta, Pape Matar Sarr, Youssoufa Badji… sont de parfaites illustrations. Est aussi importante l’opportunité qu’on a donné à nos équipes de se frotter régulièrement à différents footballs et de progresser. Même sans titre, le Sénégal est une référence crainte par tout adversaire capable, on le sait ou on le sent, de nous offrir un. titre majeur.
Ce que Me Augustin Senghor et son équipe peuvent nous apporter avec ce 4e mandat.
 
Me Augustin Senghor a une équipe rompue qui a beaucoup mûri et appris de ses erreurs. Jamais on a été aussi proche d’un titre. Le chemin à parcourir vers un premier sacre devra être plus facile avec l’équipe d’Augustin Senghor qu’avec une nouvelle équipe sans expérience. Ce serait partir à l’aventure. C’est un risque que le football Sénégal, au stade où il est aujourd’hui, ne peut pas et ne doit pas prendre. Laissons Me Augustin parachever l’excellent travail qu’il a commencé. Je suis convaincu qu’on gagnera la CAN avec lui.
Me Augustin Senghor et son équipe ont travaillé dans la constance et c’est dans la constance qu’on construit des performances durables. Je suis convaincu qu’on aura notre premier titre majeur avec lui si on lui accorde ce mandat.
Cheikh Mbacké SENE
laissez un commentaire