Ultimate magazine theme for WordPress.

Le président Macky Sall à la tribune de l’ONU…« Magistral » selon le

0

Magistral, vous l’avez été Président !

Le Président de la République du Sénégal, son Excellence Macky SALL a pris part, ce vendredi 24 septembre 2021 à la 12ème séance plénière de la 76ème session de l’Assemblée générale de l’ONU.

Lors de cette séance, le Président Macky SALL a fait un discours qui sera certainement gravé dans les mémoires, tant il a été magistral du point de la vue de la forme que du fond.

Dans la forme, le Président a fait étalage de toute sa maîtrise des grands dossiers qui intéressent le continent, dossiers qu’il a survolés majestueusement sans recourir à aucun support, qu’il soit écrit ou autre.

Dans le fond, tous les problèmes qui freinent le développement de l’Afrique ont été passés au peigne fin.

Ainsi, il est revenu dans la thématique abordée  sur l’ampleur et l’urgence des défis à relever pour l’avènement d’un monde meilleur et plus sûr.

Aussi a-t-il rappelé qu’au Sahel l’urgence est la lutte contre le terrorisme.

Le Sénégal contribue pour 1350 éléments dans les troupes de la MINUSMA appelés à venir au secours des pays frères victimes de ce fléau.

Il a plaidé pour que les pays membres du G5 sahel bénéficient d’un appui  dans le combat vital qu’ils mènent contre le terrorisme qui demeure une menace globale pour toute la planète.

Au nom du  Sénégal, il a aussi courageusement réitéré son appel à la réalisation du droit du peuple palestinien à un Etat viable, coexistant pacifiquement avec l’Etat d’Israël.

Un message fort a aussi été adressé à la communauté internationale pour plus de solidarité  dans la lutte contre les effets sanitaires, économiques et sociaux dévastateurs de la pandémie de la  COVID-19.

Le Sénégal, a-t-il rappelé, a opté pour une gestion transparente de la maladie dès le premier cas testé positif, le 02 mars 2020, en publiant au quotidien l’état de la situation.

Un  Programme de Résilience économique et sociale de près de deux milliards de dollars a également été déployé pour soutenir les ménages, les entreprises, les travailleurs et la  diaspora sénégalaise où qu’elle se trouve.

De même le plateau médical a été relevé avec des investissements importants dans ce domaine et des efforts importants faits pour assurer la gratuité des tests et des soins et acquérir des vaccins.

Dans la lutte contre la pandémie, les efforts doivent être conjugués car seule une réponse planétaire favorisant l’accès de tous aux vaccins pourrait nous aider à  venir à bout de cette maladie planétaire.

Dans le cadre de la relance économique, il invite à  la mise en œuvre du New Deal avec l’Afrique issu du Sommet de Paris du 18 mai dernier sur le financement des économies africaines.

Sur son initiative et grâce au consensus réalisé au sein du G 20,  l’Afrique a pu disposer de son quota sur les Droits de Tirage spéciaux d’un montant de 33 milliards de dollars.

Cependant le New Deal avec l’Afrique, par une gouvernance économique et financière mondiale réformée, plus juste et plus inclusive devra être adossé à un changement de paradigme avec des relations avec le continent reposant non sur l’aide publique au développement mais sur un partenariat gagnant-gagnant car, a-t-il souligné  « l’aide ne peut satisfaire les besoins d’un continent de plus d’un milliard d’habitants où beaucoup reste encore à construire. »

Un autre appel est ainsi lancé aux pays et institutions partenaires « à travailler  (…) à l’assouplissement des règles de l’OCDE pour libérer le potentiel de l’investissement en Afrique. »

Le Président Macky SALL a aussi fait le plaidoyer pour « la réforme des Nations Unies (…) 76 ans après la naissance de l’Organisation…

Il est temps que la composition du Conseil de Sécurité reflète les réalités des Nations Unies du 21e siècle, dans toutes leurs diversités, et non celles, révolues, du monde de l’après-guerre. »

Les questions d’ordre environnemental ont aussi été abordées au regard des  ravages causés par le réchauffement climatique.

Les pays du Sud doivent être encore accompagnés pour leur permettre de réussir la transition énergétique et renoncer aux schémas pollueurs des pays industrialisés.

Pour ce faire, l’exploitation du gaz naturel comme énergie de transition doit être soutenue.

Les femmes ont eu leur part dans ce discours magistral.

En effet, le Président a réitéré que la  condition des femmes dans le monde continue à être un défi majeur dans ce 21ème siècle où il est plus qu’urgent d’œuvrer à l’élimination de toute forme d’inégalité, de discrimination et de violence contre les femmes et les filles.

Le Sénégal a, dans cette dynamique, criminalisé  depuis janvier 2020 les actes de viol et de pédophilie.

Malgré tout, l’espoir est encore permis car faut-il encore le rappeler « les Nations Unies ont été bâties sur la promesse d’un monde meilleur, régi par le respect des principes de souveraineté, de coopération et de diversité des peuples. »

Il a exhorté tous les peuples à travailler pour l’avènement d’un monde de paix, de solidarité, de protection de l’environnement, d’acceptation et de respect de nos différences.

La prestation a été tellement magnifique qu’à la fin le Président de la République, SEM Macky SALL, a été sollicité conjointement par Messieurs Antonio GUTERRES, Secrétaire Général des Nations Unies, et David MALPASS, Président du Groupe de la Banque Mondiale, pour devenir membre du Groupe de Haut Niveau sur l’Eau.

Chapeau bas Excellence Mr Le Président, le peuple sénégalais est honoré et très satisfait de vous !

Ibrahima Baba SALL

Député Maire de Bakel

laissez un commentaire