Ultimate magazine theme for WordPress.

Revue de presse…la mort d’un émigré et l’effondrement d’un immeuble à al UNE

Vente de journaux dans une rue de Dakar
0

La presse quotidienne évoque ce lundi divers sujets de l’actualité dont l’effondrement d’un immeuble à Hann-Bel Air, l’affaire Cheikh Niass, un émigré décédé d’hyperglycémie dans un hôpital dakarois après son placement sous mandat de dépôt, et les investitures pour les élections locales de janvier 2022.

Le Quotidien informe que six personnes, dont deux enfants de deux et cinq ans, sont décédées dans le drame survenu à Hann-Bel Air. Ce sont ‘’autant de vies ensevelies’’ mais aussi de ‘’destins enterrés sous les gravats’’, relève le journal selon qui ‘’cette tragédie (…) montre que la plupart des constructions ne respectent pas forcément les normes’’.

L’écroulement de cet immeuble a également fait six blessés, note Sud Quotidien, qui précise que ‘’le drame est survenu dans la nuit du vendredi 1er au samedi 2 octobre 2021 à Darou Salam, un quartier de la Rocade Hann-Bel Air’’.

Deux des six blessés se trouvent dans un état grave, indique l’As.

‘’La rançon de la négligence’’, dénonce Enquête, signalant qu’après l’effondrement d’un bâtiment à Hann-Bel Air, ‘’un autre drame de même nature s’’est produit à Guédiawaye (…)’’, où 14 personnes ont été blessées dans un effondrement.

l’affaire de l’émigré Cheikh Niasse à la UNE de plusieurs quotidiens

Le même journal livre ‘’les vérités du lieutenant Ndiaye [Ahmed Bachir]’’, commissaire de Wakhinane Nimzat, muté 48 heures après la mort de Cheikh Niass, un émigré sénégalais décédé d’hyperglycémie dans un hôpital dakarois après son placement sous mandat de dépôt. Dans une interview accordée à ce journal, ‘’le commissaire déclare qu’il n’est aucunement lié à cette affaire d’émigré décédé qui risque d’entacher une carrière de 36 ans’’.

Si l’on en croit L’Observateur, cette affaire de l’émigré décédé est à l’origine d’une ‘’grosse colère au sein de la police’’. Le journal dévoile par ailleurs ‘’les termes accablants’’ de la lettre-recours qu’il a adressée au ministre de l’Intérieur sur cette affaire d’émigré mort.

l’autopsie a conclu à une mort naturelle de l’émigré…la famille conteste l’autopsie et demande de voir le corps de leur fils, un émigré modèle selon ses proches.

L’As signale une ‘’mésentente’’ au sein de la coalition présidentielle Benno Bokk Yaakaar (BBY) dans le cadre des investitures pour les prochaines locales. ‘’A Tivaouane, l’APR [Alliance pour la République, au pouvoir] se déchire et le PS [Parti socialiste] demande une meilleure considération de la part des alliés’’.

A Pikine, le journal constate que bien qu’ayant été plébiscité par une partie de BBY, l’actuel maire Abdoulaye Thimbo est ‘’contesté par les socialistes’’.

De son côté, Libération informe que la coalition BBY a décidé de miser sur le ministre de l’Economie, Amadou Hott, comme candidat à la mairie de Yeumbeul-Sud, dans la balieue dakaroise.

Et selon Walf Quotidien, ‘’la coordination PS des Parcelles assainies propose le coordonnateur de Benno, l’ancien ministre Amadou Ba, comme candidat à la candidature de la coalition BBY, aux élections locales de janvier’’.

Sud Quotidien écrit pour sa part que ‘’la reconquête de la mairie de Dakar aux élections locales de janvier 2022 risque d’être un véritable parcours du combattant pour la nouvelle coalition bâtie autour de Khalifa Sall de Taxawu Senegaal, Ousmane Sonko de Pastef-Les Pariotes et autre Moustapha Sy du PUR’’. Le journal explique que ‘’cette coalition devrait non seulement enjamber la convoitise de la coalition majoritaire […], mais encore +subjuguer+ la candidature au forceps de Barthélémy Dias’’.

Selon Les Echos, le maire de Sacré-Mermoz a décidé de ‘’briguer la mairie de da la Ville de Dakar’’.

Concernant le dossier Adji Sarr, du nom de cette jeune femme qui accuse l’opposant Ousmane Sonko de viols répétés, Kritik’ signale que ‘’la défense de ce dernier a saisi le juge Abdoulaye Assane Thioune en charge du 2ème Cabinet de deux requêtes dont l’une aux fins de délivrance d’une copie du dossier de la procédure et d’audition au fond et l’autre pour la mainlevée du contrôle judiciaire qui frappe le leader de Pastef’’.

En football, Le Soleil signale que le Casa Sports a remporté samedi la finale de la Coupe du Sénégal, 10 ans après son dernier sacre.

WalfQuotidien écrit à ce propos que « le chef de l’Etat et chef de la coalition Benno Bokk Yaakaar vient de lancer la grande opération de conquête de la Casamance, le fief naturel de l’opposant Ousmane Sonko’’.

D’après le journal, avant-hier, Macky Sall a reçu, nuitamment, au palais de la République, l’équipe du Casa-Sports, vainqueur de la coupe du Sénégal’’.

Source APS

laissez un commentaire