Sarkozy se lâche sur une journaliste et lui coupe…

La grosse colère de Nicolas Sarkozy, dérangé par une journaliste : « Prenez des cours de bonne éducation »

Dans le cadre du documentaire « Radar, la machine à cash » réalisé par le collectif Extra Muros, une journaliste n’a pas hésité à appeler Nicolas Sarkozy sur son téléphone portable pour lui poser quelques questions. Mal lui a en pris, puisque l’ancien président était visiblement peu enclin à lui répondre, et il le lui a bien fait comprendre.

Nicolas Sarkozy ne mâche décidément pas ses mots. C’est ce que la journaliste Stéphanie Fontaine du collectif Extra Muros a appris, à ses dépens, lors de la réalisation du documentaire Radar, machine à cash, qui revient sur ce marché juteux et ses zones d’ombre. Vers la 20e minute du documentaire, l’ancien président de la République, très impliqué à l’époque de son mandat dans l’installation de nouveaux radars, est contacté sur son téléphone portable personnel pour être interrogé à ce sujet. Ce qui lui déplaît fortement. Avant même que la journaliste ne puisse lui poser ses questions, Nicolas Sarkozy l’envoie sèchement sur les roses. Une séquence aussi cocasse qu’embarrassante, qui s’ajoute à la longue liste des coups de gueule de l’ex-chef de l’État.

Le documentaire, première réalisation du collectif Extra Muros, met en effet en scène les journalistes dans leurs investigations. C’est donc dans cette volonté de tout montrer que Stéphanie Fontaine se filme en train d’appeler Nicolas Sarkozy pour tenter de le confronter sur le sujet des radars. Cependant, au lieu de passer par l’attachée de presse de l’ancien président, cette dernière, qui s’est procuré son numéro de téléphone portable personnel, l’appelle directement. Il n’en fallait pas plus pour déclencher la colère de Nicolas Sarkozy, qui n’en est pas à son premier coup de sang vis-à-vis des journalistes.

« Je ne sais pas pourquoi vous vous permettez de m’appeler sur mon téléphone portable, je ne vous connais pas, je vous remercie de ne pas passer par ce téléphone et de passer par mon attachée de presse », commence Nicolas Sarkozy, peu amène, juste après la présentation de la journaliste. Alors que cette dernière essaie de s’expliquer, l’ancien président l’interrompt sans ménagement et s’emporte : « On n’appelle pas les gens sur leur portable comme ça. (…) Madame, vous me dérangez ! Point. Ce n’est pas comme ça qu’il faut faire. Est-ce que je me permets de vous appeler sur votre portable ? Je suis désolé, mais c’est non. Je n’aime pas ces méthodes. Prenez des cours de bonne éducation. » Le tout, bien sûr, avant de raccrocher au nez de la journaliste, déconfite.