Senelec : Madiambal accusé d’être parmi les comploteurs

LA HORDE DE COMPLOTEURS S’ELARGISSE… MADIAMBAL, LE CRAPAUD !!

Il n’est pas beau, il n’est pas bon, c’est un nuisible… bref, il n’a vraiment rien pour lui ! Et pour enrayer sa prolifération, son génome sera passé à la moulinette.

La calomnie la plus vile ne peut ternir une réputation sans tache.

Au milieu de ces comploteurs nous avons : Madiambal, pustuleux et laid, dégoulinant de bave, qui ne sait que se traîner à terre. Il tente d’atteindre Mouhamadou Makhtar CISSÉ, la colombe pure et gracieuse, parfaitement capable de s’élancer dans les airs pour passer très loin de la portée de ce crapaud.

Comment voulez-vous que sa bave, symbole du vice et de la laideur, puisse atteindre la blanche colombe (même si toutes les colombes ne sont pas blanches), même s’il est capable de sauter, jamais l’horrible « animal » ne pourra s’approcher suffisamment de l’oiseau pour l’atteindre de ses postillons verts et gluants ?

« Les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît » écrivait Michel Audiard . Cette maxime s’applique aussi à ce fameux journaliste. Ce pleutre souille la vérité. Sans prétendre à l’exhaustivité, toute une série de questions est totalement ignorée du traitement médiatique concernant le dossier AKILEE. Ce « Chien

de garde »  assure avec beaucoup de talent la pérennité de la pensée manipulatrice et le respect inconditionnel d’un étroit cadre idéologique. Un cadre qui a la phobie de la compétence. Ce pseudo-intellectuel des causes perdues et insoutenables, à la moralité plus scandaleuse que celle des usuriers médiévaux athées que l’humanité a oubliés dans le Moyen-Âge mais que cette horde de comploteurs a ressuscités. Ce terroriste intellectuel et journalistique aux mœurs plus basses et plus inquiétantes que celles des femmes fréquentant les maisons de passe, un authentique et certifié délinquant et mercenaire avec une plume à la main qui prostitue ses services au plus offrant et écrit effroyablement pour soutenir des thèses que le diable n’accepterait pas dans sa cour, et pour défendre les causes les plus ignobles et les plus dégoûtantes que le diable lui-même refuserait de défendre.

La situation causée par le Covid-19 est trop sérieuse pour qu’on laisse Madiambal DIAGNE continuer à nous servir ses mêmes délires, hallucinations et crises de folie débités sur mesure, à la tête du client et dosés en fonction de l’épaisseur de l’enveloppe perçue. Il faut résoudre le cas des sieurs Madiambal DIAGNE et Adama GAYE, véritables stipendiés, sacripants et durs à cuire de la pègre et du mercenariat journalistique au Sénégal, vendant leurs services aux plus infâmes, sombres et lugubres hominidés que l’espèce humaine a le profond regret de compter dans ses rangs.

La horde s’élargit ! Ils n’arrêteront pas, mais seront arrêter !

LA PENSÉE JUSTE, LA PAROLE VRAIE, L’ACTE SENSÉ!!

Un citoyen Sénégalais