Ultimate magazine theme for WordPress.

Sonko « gifle » ses propres mercenaires et défend Bougane

0

Ousmane Sonko envoie une grosse claque à ses « mercenaires » du net

Silencieux depuis un certain temps, Ousmane Sonko donne de ses nouvelles. Le leader du parti des Patriotes du Sénégal pour l’éthique et la Fraternité comme à son habitude vient de laisser les sénégalais sur leur faim après sa sortie. Ce samedi il s’est exprimé sur situation qui prévaut actuellement au groupe D-média dirigé par Bougane Guèye Dany. Son intervention vient au lendemain de la sortie du leader de la Coalition Guem Sa Bopp de la coalition « Yewwi Askan Wi ». Et cette sortie du parlementaire est une grosse claque pour ses partisans qui tirent sur toutes les personnes qui prennent des positions contraires à celles de Sonko.

Personne ne pensait que le leader de Pastef allait s’exprimer sur la situation que traverse le groupe de presse de Bougane Gueye. Ce, après la passe d’arme lors de la mise sur pied de la coalition « Yewwi Askan Wi ». Mais contre tout attente le député, accusé de viol par la masseuse Adji Sarr, a pris la défense du leader du mouvement Gueum Sa Bopp. Dans une publication faite sur sa page Facebook, il a intimé à Macky l’ordre d’arrêter « cette sale entreprise d’instrumentalisation de l’administration dans un combat politique, au mépris des dizaines d’emplois sénégalais en jeu. »

Ce soutien timide de Sonko vient clouer le bec à ses « mercenaires » sur internet. En effet Bougane Gueye est considéré par une partie des pro-Sonko comme un politicien qui travaille à la solde du président Macky Sall. Et sa sortie de la coalition « Yewwi Askan Wi » n’a pas arrangé les choses. Depuis lors, il se fait allumer à la moindre apparition. Des commentaires pas trop catholiques venant de la part des patriotes se font sur les réseaux sociaux. Mais aujourd’hui leur leader leur a donné une leçon qui devrait calmer leurs ardeurs s’ils veulent que Sonko dure en politique.

En effet les principaux adversaires de Sonko sont ses souteneurs. Leur arrogance et la viciosité de leurs sorties font qu’ils sont souvent qualifiés de « terroristes du clavier ». Ils ne ménagent personne qui osent parler en mal de leur leader. Ils ont à leur actif plusieurs comptes sur toutes les différentes plateformes de réseau social. Et ne ménagent pas politiciens, imams, journalistes ou même simple citoyen. Malheureusement pour eux toute dérive qu’ils font, c’est le présumé bourreau d’Adji Sarr qui en paie le prix fort. Son image ne cesse de se dégrader de jour en jour et ses « Sonkolait » ne lui facilitent pas la tâche.

Mais Sonko vient d’agir en patriote. Son soutien à Bougane doit être une leçon de civisme à ses hommes. S’ils veulent avoir une chance d’être aux commandes de ce pays, ils doivent dès à présent changer leur manière de faire. Et leur leader vient de poser un acte en ce sens. Reste plus qu’à voir la meute suivre.

Mais ne nous réjouissons pas très tôt. La politique sénégalaise est un jeu de dupe. Tout acte posé par les politiciens est bien calculé et rien n’est fait au hasard. Reste à savoir si cet acte posé par Sonko est gratuit ou alors c’est simplement une tactique politique. En attendant d’en avoir le cœur net, Ousmane Sonko pourrait mettre à la disposition du groupe D-média les services de son cabinet, Atlas, pour le sortir de cette mauvaise passe.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire